Magazine

Mes amis sont des inconnus

Publié le 07 octobre 2008 par Gourousdunet

En cette ??poque de web 2.0, r??seaux sociaux et autres bizarreries Internet, il est de bon ton d’??tre membre de multitudes de sites plus ou moins ferm??s, dont la seule vocation est de nous mettre en relation.

Comme la page “a propos” de ce site l’indique, je suis membre de LinkedIn et Viadeo et j’ai aussi succomb?? aux charmes de Twitter.

Busy Brighton beach

Creative Commons License
photo credit: adactio

Je ne parlerais pas de ma participation ?? quelques forums ni ?? mon inscription sur Copains d’Avant…

J’ai donc, comme beaucoup d’entre vous, des centaines d’amis.

Par contre, j’ai un souci. Je ne sais pas qui ils sont. Leur nom ne me dit rien et je ne sais pas trop de o?? ils viennent.

La bonne nouvelle est que je viens de d??couvrir pourquoi. C’est de la faute des Anglais.

L’antropologue Robin Dunbar a calcul?? en 1993 qu’un humain ne pouvait pas entretenir de relation stable avec plus de 150 personnes. C’est ce que l’on appelle le Nombre de Dunbar.

Maintenant que la v??rit?? est publi??e, peut-on encore voir un avenir dans le web 2.0 et les r??seaux sociaux ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourousdunet 61 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog