Magazine

Jamais son mon hymne...

Publié le 18 octobre 2008 par Manuestar
marseillaiseDepuis le dernier match de l'équipe de France, nous sommes face à une nouvelle indignation des Français qui prend limite plus de place dans l'actu que la crise, les gens qui perdent leur taff, l'augmentation des prix et j'en pense. Et comme si ça ne suffisait pas à occuper une bonne partie de Français qui deviennent ultra-partriotes quand ça leur chante, les politiques s'emparent de l'affaire. Ah bah oui, ils n'avaient que ça à faire les pauvres....
Le ridicule tue parfois et je pense qu'on est en plein dedans. Au delà d'un phénomène sportif, cet incident s'est avéré être un prétexte à l'indignation et à la prise de mesure radicale pour éviter que cela recommence. Alors, tous ensemble avec Roselyne Bachelot, cherchons les pas gentils qui ont sifflé dans le stade et donnons leur une leçon...Evacuons 50 000 personnes d'un stade, interrompons le match. Perso, je pense que c'est la pire mesure qui pourrait être mise en place.
Pour avoir déjà fréquenté des stades des soirs de match, j'en ai entendu des hymnes sifflés...et cela n'a pas grand chose à voir avec un rejet de la patrie, c'est une part de provocation à l'adversaire. Et si c'est un Français qui siffle son hymne, pas alors c'est qu'il est juste con, c'est pas pour autant qu'il finira terroriste.
On mélange énormément de chose dans cette histoire. Comme le dit mon ami Platini, il y a 30 ans, les hymnes étaient déjà sifflés (ici) sauf que le sport était déconnecté de la vie politique donc ça n'en faisait pas un prétexte pour se mettre au devant de la scène.
Il y a des choses qui se passent en ce moment et qui sont mille fois plus importante que cela...Faux problème. Faux débat.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Manuestar 146 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte