Magazine Voyages

Pekin Hong-Kong in translation

Publié le 18 octobre 2008 par Remouille

De la tempête de neige au climat tropical, de la Yurt aux gratte-ciel, en passant par les hutongs, en dix jours nous seront passes de Oulan Bator à Pékin, de Pékin à Hong-Kong et ce soir nous volons vers Katmandu.

Ces deux escales nous ont donnés un autre aperçu, de ce que pouvait être l’Asie. Lorsqu’on s’endort dans le train au niveau du désert de Gobie, on n’imagine pas se réveiller dans les paysages vert et luxuriant de la Chine.

Pékin est d’abord très facile et accueillant. Nous avons pris beaucoup de plaisir à passer des Hutongs aux grandes artères commerçantes nouvellement construites. Le développement de cette ville est palpable. Le verni fait à l’occasion des jeux olympiques est plus que reluisant, mais masque une vérité qui l’est moins. La surveillance des vidéos et de l’armée est omniprésente, les murs et les palissades camouflent les vieux quartiers. L’ignorance des chinois a propos des tabous est flagrante. Le nombre de touristes chinois est impressionnant et nous ont gâches tous les charmes de la cite interdite, du temple du Ciel et de son jardin. L’un de nos meilleurs moment est notre journée sur la grande muraille. Nous avions opté pour un tronçon excentre et escarpé pour éviter la foule. Le choix était largement judicieux. Ormi les visites des lieux touristiques, la vie à Pékin n’est pas chère et nous à donné beaucoup de bon temps. Pékin est une véritable aventure esthétique et culinaire.

Nous voila depuis deux jours a Hong Kong. Guillaume et Val nous accueillent dans leur nouvel appartement. Nous sommes heureux de retrouver le charme de la vie confortable et d’un dîner. Guillaume et Val sont nos guides. C’est très agréable de se reposer sur nos amis. Les grattes-ciels nous font tourner la tête. C’est une ville électrique, en constant mouvements. En quelques minutes nous traversons l’île et se végétation exubérante pour nous retrouver sur une petite plage. Température extérieure 30, température de l’eau 25. Petites paillotes ou nous dégustons notre déjeuner. Un havre de paix. Le soir nous partons de l’autre coté de l’île ou nous nous installons pour voir le show light sur Honk Kong. Sur un fond musical les gratte ciel se mettent à clignoter en rythme et en couleurs. Cette démesure et ce kitsch nous laisse sans voix, et un sourire aux coin des lèvres. Après une belle après-midi de repos dont nous avions tant besoin dans l’appartement si confortable, nous partons prendre l’avion à 23h pour Katmandou. Demain matin risque de nous changer encore.

Ces dix jours furent bien intenses. Nous partons de la chine en ayant eu un très très bref aperçu. Cela donne bien envie d’y retourner afin de découvrir ce si vaste pays.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Remouille 138 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine