Magazine

Allons nous en de la patrie

Publié le 18 octobre 2008 par Cetaitdemainorg
Allons nous en de la patrie Le temps de boire est arrivé Contre nous de l'hypocrisie Le chiffon rouge est agité... Moi, la Marseillaise de l'armée du Rhin, je l'aime plutôt même si les paroles sont violentes. Existe-t-il un sang impur, fût-il de notre ennemi le plus irrédentiste ? N'empêche ! Je n'ai jamais songé à huer l'hymne même quand j'étais jeune. Est-ce une raison pour clouer au pilori une bande de loupiots siffleurs ? La proposition d'interdire les matchs de foot alors que les stades sont déjà pleins à craquer ne relève-t-elle pas du coup de menton dérisoire et ridicule ? Et puis bonjour les bastons quand il faudra vider les spectateurs ! Bref ! Cette affaire de la Marseillaise montre bien que notre classe politique est aux abois et que l'intelligence a déserté les allées du pouvoir. Quant aux petits nobliaux de la téloche, pas un n'a osé dire qu'il s'agissait d'un pet de mouche sur une bouse rassie. Coluche et Gainsbourg nous manquent avec leurs imprécations. Aujourd'hui, on les traînerait en justice pour profanation des symboles de la République. Sale temps pour les siffleurs ! Les rossignols goguenards n'ont qu'à bien se tenir. Remarquez, Sarko et Laporte n'ont qu'à rouvrir le bagne de Cayenne. Comme ça, les vilains oiseaux iront faire siffler les pierres.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte