Magazine Côté Femmes

Parce que j'ai vécu le rencart le plus surréaliste qui soit !

Publié le 18 octobre 2008 par Laurielaprincesse

Comme tu le savais j'avais un rencard hier soir avec un mec que je connaissais pas auquel je suis allée un peu à reculons et pas très en confiance car le mec me proposait un apéro chez lui et après voulait m'emmener dans un pays voisin.

Ainsi contre toute attente cela ne s'est pas du tout passé comme on aurait pu raisonnablement l'imaginer.

Après deux heures de discussions dans son canapé et 3 verres de rosé je me laisse convaincre par une virée en Espagne à 40 km de chez lui. Dans la voiture d'un mec que tu connais depuis deux heures, je me dit ma pauv' fille t'es un peu dingue. Mais c'est que le début.

Une lecon de géographie plus tard c'est sur une digue en face de l'océan avec vue sur la France et la lune en guise de lampadaire, que la discussion se transforme en flirt mais en décidant d'un accord commun de ne pas se presser !

Alors plutot que de se précipiter dans un pieu, on a décidé miniut passé de finir la nuit dans une boite de nuit à Hossegor, c'est en France à 80 kms de l'endroit dont nous nous trouvions.

Et c'est comme ca que je me retrouve dans l'appart d'un de ces potes avec deux de ces potes complètement roots avant notre départ dans la boite de nuit locale (qui fera l'objet d'un post parce que c'est mythique). Notez que l'un des deux est un dreadeux qui écoute du métal et qui a pour éxpression consacré "enfourcher une biche" (me demandez pas dans quel contexte si tu crois que je m'en souviens !).

5h du matin : un after sur une plage, 3 grammes d'alcool dans chaque doigt, le froid à raison de notre résistance. Mais non il n'est pas encore l'heure d'aller se coucher.

6h /10 h (ce matin) : c'est un contest sur FIFA 2009. Mais à 10 h 30, la bouteille de vin blanc est vide, il fait grand jour, il est temps d'aller boire un café au bord de la mer et en profiter pour une ballade romantique le long de la plage. (ndr : le café à hossegor coute 1€80 !!!).

12 h 30 : j'arrive chez moi, sans avoir dormi, me demandant ce qui s'est passé pendant cette nuit de dingue. Je crois meme que peut etre je pourrais bientot dire que j'ai un boyfriend (on ne s'emballe pas hein, note le nombre de termes marquants l'incertitude dans cette phrase). Et c'est la que ca devient très très surréaliste.

DSCF6657.JPG

(une petite photo de chez moi pour la route)

Ps : j'avais mis un slim brut, un pull un peu long beige foncé, une ceinture marron et mes ballerines. Simple, sobre, efficace ! Merci pour vos conseils  !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurielaprincesse 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine