Magazine Séries

Gossip girl - saison 1 - episode 10 - s : qui mene la danse ?

Publié le 18 octobre 2008 par Ryan

Gossip girl - saison 1 - episode 10 - s : qui mene la danse ?
* * * * * * * * * *
Depuis le pilote de la série, on a toujours eu beaucoup de mal à ne pas voir en Gossip Girl une vulgaire copie de Newport Beach. Et on ne peut pas dire que les scénaristes nous aident à ne pas faire la comparaison, car tout semble être identiques, et encore plus dans cet épisode où l'on nous parle principalement du bal des débutantes. Ca ne vous rappelle rien ? Si bien sur, l'un des premiers épisodes de Newport Beach parlant exactement du même bal, sauf que le niveau n'était pas le même assurément, au moins nous sommes tous d'accord là dessus. Pourtant tout est plutôt bien ficellé, mais on a vraiment la curieuse impression d'avoir un remake bas de gamme plutôt qu'une véritable série. Par exemple, les scandales étaient le fort des habitants de l'Orange County, alors que là, cela tombe un peu à plat. La scène de baston en plein bal, on aurait pu la voir à Newport, et je préfère y voir un simple clin d'oeil de la part du créateur, mais possible aussi que cela soit un sérieux manque d'imagination. Les deux solutions se tiennent bien, on peut le dire. On peut tout de même dire que la série fait de plus en plus office de guilty pleasure, et elle reste un divertissement finalement très honnête, on n'en attend pas plus. Et si on veut une série subtile et réaliste, il ne faut pas la regarder, après tout. Tout est donc question d'un bal, orchestrée par la grand-mère de Serena arrivant en ville dans l'espoir de transformer sa devergondée de petite fille en adolescente bien sous tout rapports. Malgré tout, on peut dire ce qu'on veut sur le passé de Serena, on se demande si elle a déja été vraiment devergondée finalement. L'intrigue de la grand-mère est sympathique, même si tout est couru d'avance, aucune surprise, que des scènes jouissives, notamment quand cela concerne ce cher Dan. Mais je ne l'ai pas trouvé très manipulatrice, certes elle est un peu peste, mais on aurait pu pousser le truc encore plus loin pour que cela soit vraiment drôle. Là elle se contente de faire croire qu'elle est malade pour pousser Serena à venir au bal et ensuite d'impressionner Dan pour le décourager. D'ailleurs, on se demande si elle a vraiment menti sur sa maladie, vu qu'on la voit prendre des médicaments à la fin, finalement elle semble plus amère qu'elle en a l'air. Ce qui est sympa par contre c'est de voir que tout est lié et que le passé se reproduit à présent avec Serena et Dan. On le sait, Lily et Rufus ont vécu une vraie relation quand ils étaient plus jeunes, mais on ignroait jusqu'ici la raison de leur rupture, c'est plus clair à présent. La mère de Lily lui a fait une sorte de chantage, lui promettant beaucoup d'argent pour se débarasser de son petit ami pas assez sophistiqué pour la société. On sait ce qu'à choisi Lily, car elle était très jeune à l'époque, mais l'on sent bien qu'elle regrette cela à présent. C'est la même chose pour Rufus, car même si ce dernier tente sa chance avec sa femme, on sent bien que le coeur n'y est plus vraiment.
Le parallèle avec la situation avec Dan et Serena est donc assez interessante. Grand-mère bitchy nous refait le même coup en voulant séparer le mignon petit couple, ce n'est pas très subtil et on a du mal à comprendre que Serena puisse être aussi naive, mais bref, le plus important est qu'elle se rende assez vite à l'évidence et choisisse vite de retrouver Dan. Ils sont très mignons ensemble, et la scène finale était très belle, sous le regard de Lily qui semble heureuse de voir sa fille enfin heureuse et en bonne main. J'ai tout simplement adoré la scène où elle parle enfin franchement à Dan, ce duo est trop peu exploité et c'est dommage car ils fonctionnent parfaitement ensemble. En disant qu'ils sont fait l'un pour l'autre, on peut se demander si Lily ne parlait pas d'elle et Rufus, on sent toujours une grande complicité entre eux et je pourrai parier qu'ils seront vite réunis. Quand à Jenny, elle ne fait que passer et là j'hésite un peu, une intrigue beaucoup plus bouche-trou qui est loin d'être passionnante. Ainsi, comme toujours Jenny rêve de mettre les deux pieds dans la grande société, alors oui le personnage est certes sympathique, mais c'est toujours pareil, absolument aucune surprise dans cette intrigue. Allison la punit parce qu'elle ne veut pas aller à sa petite exposition et même Blair lui propose de lui pardonner ses récentes maladresses si elle lui recout sa robe. Vraiment mauvaise cette fin qui n'a pour seul but de remettre Blair du côté de Jenny, si c'est pour avoir une fois de plus Jenny qui obéit aux ordres, ce n'est pas la peine. D'alleurs, à mon avis, Allison ne va pas rester très longtemps dans le coin. Car comme nous, elle se demande bien ce qu'elle fait encore là et surtout si elle a toujours sa place dans la famille après un an d'absence. Finalement, pas si sure qu'elle est encore sa place.

Du côté de Blair, il y a du bon et du moins bon. On retrouve Chuck après une petite absence, mais là j'hésite un peu car tout est légerement bateau. Pourtant cela commencait plutôt bien avec Blair et Chuck qui continuent de s'envoyer en l'air tranquillement, sans trop se soucier des autres. Ce couple est finalement une bonne idée car il est tellement improbable, mais il faut toujours que Nate nous inflige sa presence. Après nous avoir emmerdé depuis le pilote avec ses sentiments pour Serena, voilà que maintenant il veut à tout prix récupérer Blair car son ex petite amie lui manque. Finalement, on a plutôt l'impression qu'il est toujours insatisfait et on peut parier que maintenant qu'il a récupérer sa chère et tendre, il se remettra vite à courir après la blonde. Les petites manipulations de Chuck pour casser le couple sont assez amusantes, mais on aurait du pousser le vice encore plus loin pour que cela en vaille vraiment la peine. Là, on se contente du strict minimum et l'on ressort du placard le gars escroc qui a piqué de l'argent à Nate dans un épisode antérieur. Au moins, Chuck sait à quoi s'en tenir et il ne va plus pouvoir s'éclater avec la belle Blair, on le sent brisé quand il surprend sa chère et tendre dans les bras de son meilleur ami. Par contre, il faut arrêter avec cette voix off insupportable qui décrit tout les faits et gestes des personnages comme si on était pas assez intelligent pour comprendre que Chuck était triste. C'est franchement très agacant. Chuck part donc à l'aéroport mais on ne sait pas pour aller où, ce sera donc une surprise des prochains épisodes, espérons qu'elle soit bonne. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, pas de trace de Vanessa la best friend de Dan, et c'est une sacré bonne nouvelle me concernant, pourvu qu'elle est bien disparue et qu'on ne la ressorte pas d'un placard plus tard. Et pour finir sur une note joyeuse, Nate et Blair ont enfin reussis à coucher ensemble, finalement on a un peu décoincé Nate qui est un peu moins boulet dans cet épisode, mis à part quand il frappe son rivale en plein milieu du bal. Ryan Atwood a la classe au moins quand il colle des pains.

Bilan : Malgré les rebondissements soapesques et les énormes ficelles scénaristiques, j'ai passé un bon moment devant cet épisode, rien de plus, rien de moins. Mieux vaut ne pas en attendre davantage, c'est soap, c'est léger, c'est superficiel. Une série à ne pas prendre au sérieux, avec des intrigues vu et revus mais qui réserve de temps en temps quelques petites surprises. La série progresse en tout cas depuis quelques épisodes en devenant un divertissement honnête, alors que la série était limite imbuvable il y a encore quelques épisodes. Après tout, tout n'est peut-être pas perdu.

Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine