Magazine Science

La danse du cacatoès pour guérir le Parkinson

Publié le 19 octobre 2008 par Raymond Viger

La danse du cacatoès pour guérir le Parkinson

(Amélie Daoust-Boisvert – Agence Science-Presse) – L’an dernier, le Web a sacré le cacatoès Snowball vedette instantanée grâce à un vidéo où il se dandinait au rythme d’une chanson des Backstreet Boys. Dansait-il vraiment? Mieux qu’un enfant de 3 ans, moins bien qu’un adulte, affirment des scientifiques de l’institut de neurosciences de La Jolla, en Californie. Et si Snowball danse, cela pourrait démystifier les fondements biologiques de la perception du rythme et de traiter des maladies neurodégénératives par la musique. « La musique aide parfois les personnes atteintes de Parkinson à se synchroniser pour marcher », explique le Dr Patel, responsable de l’étude. La raison demeure mystérieuse. Aussi, si les animaux aussi peuvent danser, on serait à un pas de la clé des mécanismes cérébraux derrière le pouvoir de la musique sur les malades.

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte