Magazine

Voter pour les idées, dans un monde imaginaire…

Publié le 19 octobre 2008 par Le Détracteur

Utopie…Utopie…

Depuis que je suis le moindrement politisé, je dénonce le fait qu’une partie plus ou moins importante de la population ne vote pas en ayant en tête les bonnes raisons.

Je m’explique. En démocratie, tout le monde a le devoir droit de voter pour qui il veut, pour les raisons qu’il veut. C’est bien, c’est beau, tout le monde est prêt à défendre cela. Cependant, cette démocratie comporte plusieurs défauts, et l’un des pires, à mon avis, est que les gens peuvent voter pour tel ou tel parti pour des raisons tout à fait ridicules. En voici quelques exemples :

  • Tel ou tel candidat “fait propre“, il s’habille bien et il parait bien. Il aura mon vote.
  • Je vote pour une femme, sans savoir ce que son parti propose, parce que ma petite soeur qui n’a pas le droit de vote m’a demandé de faire ainsi (j’ai déjà entendu ça!)
  • Ce parti propose de terminer l’autoroute 30 alors je vote pour lui (ils l’ont tous fait, non?).
  • Je vote pour ce parti parce que dans ma famille, on a toujours fait comme ça.
  • Je veux voter pour monsieur Mulroney, mais il n’est pas dans la liste, alors je vote celui où ça dit “Parti Conservateur” (fait vécu m’a été raconté, et que j’ai quelque peu déformé).

Oui, c’est ça la démocratie. Mais peut-on s’entendre pour dire que c’est aussi une partie du problème? En général, les gens regardent un peu les nouvelles, se font une idée sur un parti, regardent peut-être le débat des chefs… Mais combien ont lu le programme des partis? Combien peuvent répondre “Mais sur la question de [insérez un sujet ici], que propose ce parti, concrètement?“. Quelques uns le peuvent. Mais de tous les électeurs qui exercent leur droit de vote, ils sont une minorité.

Donc, les gens en général votent pour ce qui les rassure, ce qui leur plait, ou ce qui risque de rapporter le plus à leur petit nombril. Cependant, chacun se dit qu’il faut être équitable, qu’on doit aller plus loin en matière d’environnement et de justice sociale, tout en conservant une économie forte. Leur vote reflète très rarement le genre d’avenir qu’ils souhaitent, car ils n’ont pas voté en ayant en tête les bonnes raisons.

Voici où je veux en venir…

J’ai l’impression que la politique est beaucoup trop centrée sur l’image et les personnes, et pas assez sur les idées. Si un candidat se plante royalement au débat des chefs, ou s’il n’a absolument aucun charisme, il baisse dans les sondages et dans les intentions de vote. Et ce, même si les idéaux de son parti reflètent bien l’idée d’avenir que les citoyens se font. Bref, les gens votent pour un chef, un leader… Les idées, c’est secondaire. D’ailleurs, rien n’est plus vrai depuis le 14 octobre dernier, vous en conviendrez.

C’est pourquoi je dis souvent qu’il serait sans doute un peu plus démocratique de faire en sorte que les gens votent pour les idées, et non les personnes. De faire en sorte que les gens qui n’ont pas lu les programmes des partis puissent ne pas être désavantagées au niveau de l’information pertinente. J’imagine alors une élection basée sur les idées, où les gens ne doivent pas cocher le nom d’un candidat, mais bien l’idée qui leur plait le plus. Pigée parmi un multitude de sujet, la question serait du genre “Laquelle des propositions suivantes préférez-vous concernant l’environnement?“, suivi de différents passages provenant des programmes de partis. L’électeur met donc le X à la proposition qu’il préfère, et dépose son bulletin de vote dans l’urne. L’électeur suivant a droit à une autre question sur un sujet différent.

Évidemment, il s’agit là d’un système tout à fait utopique qu’il serait pratiquement impossible de mettre en place. Mais chaque fois que j’y pense, je me dis que la société s’en porterait probablement mieux. Et ici, pas de votes pour le monsieur qui paraît bien, ou pour le vieux parti pour lequel toute la famille a toujours voté. À moins, évidemment, que les électeurs soient très bien informés et aient reconnu les propositions. Mais encore, les gens mal informés voteraient-ils pour ce qu’ils pensent être le mieux, et non pour l’image d’une personne.

Bien sûr, plusieurs trouveraient le moyen encore de voter pour les mauvaises raisons… chaque système a de grands défauts. Mais on peut toujours rêver…

Un billet signé Le détracteur Constructif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Détracteur 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte