Magazine Société

Affaire Jean-Baptiste Rambla : mordre la main qui te donne à manger ...

Publié le 19 octobre 2008 par Zoerose

Brièvement, Jean-Baptiste Rambla est le frère de Marie-Dolores Rambla. Marie-Dolores (8 ans) a été enlevée en juin 1974 devant les yeux de Jean-Baptiste (7 ans), puis assassinée. Là, déjà, le traumatisme subit par le petit Jean-Baptiste, qui culpabilisait de n'avoir pu sauver sa soeur, était immense. Mais c'était sans compter sur la surmédiatisation de cette affaire. En effet, Christian Rannucci a été condamné à mort pour l'assassinat de la fillette, mais a toujours clamé son innocence, et sa culpabilité dans cette affaire n'a jamais fait l'unanimité, des zones d'ombre dans l'enquête subsistant. Malgré ce, Christian Ranucci a été le dernier condamné à mort exécuté ; en 1978 le fameux "pull-over rouge" de Gilles Perrault (1978) paraît et ne cessera plus de planer sur cette affaire : il y défend la thèse de l'erreur judiciaire.

C'est dans cette ambiance macabre et écrasante pour Jean-Baptiste, que Corinne Beidl et son compagnon décident d'embaucher Jean-Baptiste. Ils connaissent bien la famille Rambla. Le frère et la soeur de Mme Beidl étaient d'ailleurs en classe avec la petite Marie-Dolores. Ils veulent aider et tenter de faire sortir Jean-Baptiste de ce cauchemar.

Jean-Baptiste, aujourd'hui âgé de 41 ans, vient d'être reconnu coupable du meurtre de Corinne Beidl, en juillet 2004, dont le corps a été découvert, en décomposition, plus de 7 mois après le meurtre, dans la cabane du jardin : 18 ans de réclusion de réclusion criminelle.

Pour clore le procès, Jean-Baptiste a simplement dit : "Je sais ce que j'ai fait, rien ne pourra ramener Corinne, je n'ai pas trouvé les mots pour apaiser vos souffrances, je suis sincèrement, sincèrement désolé".

Cette affaire est monstrueuse, et nous rappelle qu'il faut toujours se méfier des gens que l'on veut aider ... j'ai tendu quelques fois la main à des gens qui étaient dans des situations difficiles, je pense à deux fois en particulier. Et bien ces deux personnes, l'un en Corse (un ami d'enfance), l'autre à Marseille (une amie dont j'ai payé le loyer, rempli le frigo, que j'ai emmenée en vacances, sortie le soir ...) m'ont trahi. Surtout cette amie, à Marseille, qui a tout fait pour salir notre réputation, briser notre couple ... elle n'est plus mon amie aujourd'hui !

Certes, on est très loin de l'affaire Rambla, mais la nature humaine peut être rongée par la jalousie ou des sentiments tellement destructeurs pour soi et pour autrui ... le malheur que l'on subit peut parfois détruire en nous toute une part d'humanité qui peut nous faire basculer vers notre côté le plus obscur ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zoerose 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine