Magazine Société

On a enfin trouvé de vrais terroristes (pas cette bande d'amateurs d'Afghanistan)

Publié le 19 octobre 2008 par Vonric Vonric

*Réflexion*Les banques centrales du monde entier ont donc baissé, de manière concertée, toutes en même temps, leurs taux le mercredi 8 octobre. La dernière fois que cela était arrivé remonte a l'après 11 septembre 2001, lorsque les Etats Unis avaient été frappés par les terroristes d'Al Quaida. Plus de 7 ans sont passés, de nouveaux terroristes sont apparus.

Ah, les saligauds ont bien préparés leur coups. En col blanc (Paul Smith), insérés dans les sociétés occidentales (chez AIG, Lehman, Landbanski ...) depuis des dizaines d'années, ils ont frappés fort, des attentats chimiques toxiques ! Heureusement, les gouvernements se sont faits la main sur ces amateurs d'Al Quaida, et disposent maintenant d'un arsenal de réplique. Gordon Brown et son équipe peuvent donc utiliser, bien à propos, les outils qui conviennent pour lutter contre la crise financière et les banques en faillite : l'Anti-Terrorism, Crime and Security Act, une loi antiterroristes passée en 2001 (et qui n'avait jusqu'à présent attrapé que du menu-fretin). Et ces terroristes ne venaient pas d'Afghanistan, mais se sont formés aux techniques de combat en zone urbaine dans nos meilleures écoles : Oxbridge, Harvard... Ils auraient piqué 1 milliard aux Councils britanniques (qui vont devoir mettre plus de PV pour mauvais stationnement pour boucler leur budget). Et donc l'Anti-Terrorism, Crime and Security Act, a permis de geler 4 milliards de livres (5 milliards d'euros) appartenant au groupe islandais Landbanski dont la banque en ligne Icesave, présente en Grande-Bretagne et auprès de laquelle certaines administrations locales avaient placé nos économies, est en cessation de paiement. Ouf!

www.stregismb.com
J'imagine que ces individus recherchés ont maintenant fuit le pays, probablement réunis avec les cadres dirigeants de l'assureur en faillite AIG dont l'équipe dirigeante est partie en thalasso séminaire dans un palace californien, au milieu d'un domaine privé qui surplombe la mer, avec plage, trois piscines et golf. Pour 443 343 $ (repas à 147 000 $, golf à 7 000 $, spa à 23 380 $). Avec l'argent du contribuable américains qui venait de renflouer la société une semaine plus tôt.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vonric Vonric 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine