Magazine Amérique latine

Grosse dépression sur le golfe de Gascogne

Publié le 19 octobre 2008 par Laurent Carré

Mercredi 7h30

Il fait encore nuit et la pluie tambourine sur les panneaux, pas vraiment motivant pour se lever! Depuis la couchette j'entends tout le même les échos assourdis de l'agitation qui commence sur les autres bateaux. je me résous donc à me lever, me fais un petit café tandis que l'équipage reste au chaud sous la couette. Deux coups frappés sur le pont me rappellent aux dures réalités: il va falloir sortir sous la pluie.
Dehors le jour commence à poindre et sur tous les bateaux il y a du monde pour la manœuvre car bien sûr ce sont ceux qui sont le plus près du quai qui veulent partir au petit matin obligeant tous ceux qui sont amarrés à couple à manœuvrer pour leur permettre de se dégager. A leur décharge, une grosse dépression est annoncée et la navigation risque d'être impossible dans les prochain jours. Nous avons souvent été interpelés par des badauds qui nous demandaient comment le bateaux amarré contre le quai allait pouvoir partir quand 6 autres bateaux sont amarrés contre lui.Eh bien tout cela se débrouille: on passe les grandes aussières directement sur le quai, on écarte les arrières, le canot du port aide tout cela et finalement, les deux voiliers qui étaient entre nous et le quai s'en vont et il ne reste plus qu'à tirer sur les amarres pour nous installer contre la quai.

StMartin
Et voilà le résultat sur la photo!

Jeudi 10h

Ciel bas et et vent encore modéré, le coup de vent annoncé est un peu en retard. Ceux qui veulent rejoindre un port proche tentent leur chance tandis que les derniers attardés en mer viennent se mettre à l'abri. Le port est maintenant complètement bondé.

Vendredi 16h

Les rafales font chanter les mâts dans le port, les amarres sont doublées et les pare-battages sont renforcés. Un ami nous amène sur la côte sud en voiture, à la plage de la Couarde. Le vent soulève le sable et nous avons du mal à progresser dans le passage qui mène à la plage. Dans le ciel les nuages défilent à toute vitesse et de gros rouleaux s'écrasent sur le rivage. De retour au port, je mets l'anémomètre en route pour me rendre compte et il indique 34 nœuds dans les rafales. L'eau du port bouillonne et les aussières sont tendues sous la charge. Pour se consoler, se sera apéro sur Sassandra ce soir.

Samedi 9h

StMartin2
Le bulletin météo indique toujours du force 6 de nord-ouest. Pas vraiment navigable pour remonter vers l'île d'Yeu. On se ballade à pied dans St Martin que l'on commence à connaitre par cœur.

Samedi 19h

Et pour préparer le départ du lendemain, grand apéro sur Sloppy Joe's avec La Clémence.

Dimanche 10h

C'est le moment du départ, même s'il pleut et si le vent reste au NO, il faut repartir vers le nord. Le port se vide, la plupart des bateaux se dirigent vers le nord, sauf Sloppy Joe's qui part vent arrière vers La Rochelle son port d'attache. Pour La Clémence et nous ce sera du louvoyage serré vers Les Sables avec un ris dans les voiles. Mais finalement, pour épargner nos équipages nous nous arrêterons à Port Bourgenay.

Voile-2008-09-2

Pour en savoir plus sur le port de St martin de Ré


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Carré 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte