Magazine Politique

Laïcite positive

Publié le 19 octobre 2008 par Collectif Ldp

Il fallait s'y attendre!
Avec lui, tout devient possible!
Vous aurez été prévenu!
Et en plus ils vont adorer!
cf cet article du Monde... je vous rappelle qu'il y a un peu moins d'un mois, un article dans le monde, traitait, à mon sens, de manière très positive (hélas) sur une demi-page de l'opus dei!
Un membre de l'Opus Dei, organisation catholique conservatrice, nommé cet été pour la première fois dans une paroisse en France, a célébré ,dimanche 19 octobre, sa première messe dans une église de Toulouse devant quelque 500 fidèles. "Je ne suis dans ce diocèse qu'un curé de plus parmi tant d'autres", a déclaré l'abbé Franck Touzet, 66 ans, à la sortie de la messe en l'église Notre-Dame de Dalbade, au centre de Toulouse. Membre de l'Opus Dei depuis 1962, l'abbé Touzet a précisé que "l'Opus Dei n'a rien demandé, elle a pris ce qu'on lui a donné".
"Ce prêtre de l'Opus Dei n'a pas la charge d'une paroisse de l'Opus Dei mais celle du diocèse", a indiqué l'archevêque de Toulouse Robert Le Gall, qui a procédé début juillet à cette nomination, "et nous allons travailler tous ensemble avec toutes les autres communautés chrétiennes du diocèse". Selon l'archevêque, pour lequel "les médias véhiculent une image faussée de l'Opus Dei", "le travail que va faire l'Opus Dei sera un travail de paix, j'y veillerai personnellement", a-t-il dit.
"PROFONDÉMENT SCANDALISÉS"
Cette nomination durant l'été avait suscité diverses réactions, notamment celle du maire PS de Toulouse, Pierre Cohen, qui s'était dit "indigné" en raison du passé pro-franquiste de l'organisation catholique et du nombre de réfugiés espagnols que compte la ville. "L'Opus Dei n'a jamais eu de lien avec le franquisme en tant qu'institution de l'Eglise", a réfuté l'abbé Touzet, "ce sont des fidèles de l'Opus Dei sous leur propre responsabilité qui ont collaboré".
Dans une lettre adressée à Mgr Le Gall, des membres de l'association Partenia 31, proche de Mgr Jacques Gaillot, s'étaient dits "profondément scandalisés" par cette nomination. "Vous ne pouvez pas ignorer les liens que les évêques de l'Opus Dei ont avec les dirigeants les plus réactionnaires en Amérique du sud et en Europe", ont écrit 32 co-signataires. Une trentaine de manifestants ont par ailleurs perturbé par des cris l'arrivée de paroissiens venus assister à la messe. Selon un tract distribué sur place, "l'Opus Dei cherche à noyauter toutes les institutions sociales et politiques en vue d'instaurer un nouvel ordre catholique, ses préférences pour les partis d'extrême droite sont connues".
Fondée en 1928 par l'Espagnol José Maria Escriva de Balaguer, canonisé en 2002 par le pape Jean Paul II, l'Opus Dei, très implantée dans les hautes sphères politico-économiques de l'Espagne, a joué un rôle politique important sous la dictature de Franco. Elle compte près de 80 000 membres à travers le monde, dont quelque 1.600 fidèles et 28 prêtres en France. Des paroisses ont déjà été confiées à des prêtres de l'Opus Dei dans de nombreux pays, dont l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Collectif Ldp 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte