Magazine Coaching

Gérer des personnalités difficiles

Par Gerard

Nous avons parlé ici du personal branding. Certains d'entre vous ont réagi en m'écrivant au sujet des personnalités difficiles. Si je suis moi-même "authentique", est-ce que cela fonctionne avec les personnalités difficiles ?

Le « terrorisé », le « paternaliste », l’ « agressif », l’ « incapable »... autant de qualificatifs volontiers prononcés dans le contexte professionnel pour caractériser un collègue ou un supérieur hiérarchique irascible. De là à considérer ces derniers comme des personnalités « difficiles » voire « pathologiques », il y a un pas à franchir : est-on soi-même exempte de tout reproche ?

Pour comprendre le comportement des personnalités dites « difficiles » et leurs réactions de défense (peur, frustration, motivation), vous devez savoir analyser leur « jeu ». Le décodage vous permet d'apprendre des attitudes qui vous permettent de vous protéger lorsque vous communiquez avec ces personnalités, que ce soit lors d’entretiens, au téléphone, ou pendant des réunions.

En effet, s’il est possible, à force de travail sur soi, de se contrôler, de gérer ses propres émotions il est, en revanche, compliqué de contrôler l’autre. Il importe d’apprendre à exprimer son éventuel désaccord mais de façon recevable et constructive.



L’analyse transactionnelle peut vous être utile

C'est une grille d’interprétation mise au point à la fin des années 50 par Eric Berne, qui permet de lire des comportements et des échanges entre individus. Schématiquement, chaque individu possède plusieurs « États du moi » qu’il « endosse » à tour de rôle selon les circonstances ; un côté parent (deux types : normatif et nourricier), un côté adulte et un côté enfant (quatre types : adapté soumis, adapté rebelle, créateur, spontané). L’objectif, dans le contexte professionnel, est de se positionner en tant qu’adulte, c’est-à-dire dans la rationalité et en tenant à distance ses émotions. Lorsqu’on se positionne en tant que parent, il est presque inévitable que l’on soit confronté à des réactions d’enfant et inversement. Plus on utilise notre « dimension » parent, moins on utilise l’adulte et plus on est tenté inconsciemment de considérer que l’on a toujours raison. Ainsi nous pouvons avoir une attitude d'enfant rebelle face à un responsable ressenti comme trop normatif.

Ne pas se figer

Il est important de se « verticaliser » (se tenir droit) régulièrement dans une journée afin, d’une part de se concentrer, d’autre part de mieux respirer et d’évacuer le stress. Face à une personnalité difficile, au cours d’un échange, il faut savoir utiliser son corps dans l’espace. Surtout, ne pas se figer. Il est nécessaire de bouger, regarder attentivement la personne sans la fixer. Chaque individu possède sa propre perception par rapport à la réalité qui l’entoure. Nos filtres se mettent en place à partir de notre éducation, nos expériences, nos besoins, nos désirs, nos peurs. Si je veux communiquer de façon positive avec mon ou mes interlocuteurs pour résoudre un conflit ou travailler en équipe, je dois prendre en compte que l’autre a sa propre façon de percevoir ce que je lui dis. Je dois donc être dans un état d’esprit positif à son égard, sans préjugés. Pour autant, il ne faut pas hésiter à exprimer son désaccord, mais de façon constructive. Ainsi certains peuvent avoir tendance à se fermer comme une huître, à se verrouiller émotionnellement quand leur chef les "attaque". Il est recommande, dans l’optique de gérer avec davantage de souplesse, une relation « problématique », d’exprimer son ressenti (par le « je ») pour éviter de mettre son interlocuteur mal à l’aise en l’accusant (par le « tu »). Il faut à tout prix, rester dans l’état du moi « adulte». Si vous êtes ainsi confronté, parfois, à des comportements agressifs, de la part de certaines personnes, vous devez apprendre à vous montrer plus ferme, tout en vous montrant compréhensif. Un dosage particulièrement délicat à réaliser.

Non, le personal branding ne résout pas tout. Dans ce cas, il vous aide à mieux affirmer sereinement.

Inspiré d'un article d'E. Delon ("pour se former")

DALETT (www.dalett.com) organise en intra-entreprise des stages sur ce thème


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerard 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog