Magazine

Panne de cerveau

Publié le 19 octobre 2008 par Xavier1
PANNE
DE CERVEAU



Nous vivons réellement une époque d'imbécile. Ou de fin d'imbécilité peut-être. C'est en tout cas ce qu'il faut espérer. Non c'est vrai. Considérer les blogs comme des débilités, c'est faire preuve soi-même d'imbécillité.

En réalité je vous le dis, les nouveaux mages sont sur internet, et les blogs sont plus ou moins de nouveaux grimoires. Certains sont des encyclopédies, d'autres des magazines, et quelques-uns uns des journaux. Pas journal intime. Il faut préciser. Il y en  a qui ne comprenne rien, en particulier certains étudiants stupides à peine sortis du lycée, des crétins qui ne valent pas mieux que ces flics sans talent qui ne savent pas fermer leur gueule.

J'affirme que celles et ceux qui critiquent les blogs sont des crétins. On en croise plein les rues. En fait, les blogs sont critiqués par les anti capitalistes, les anti mondialisation et bien d'autres personnages encore.

En fait, il y a une ignorance totale vis à vis d'internet. Pour beaucoup, internet reste un truc pour malade mentaux. Ce sont les vieux qui pensent cela, alors qu'en fait, internet est un média  formidable qui permet de réguler la démocratie.

Comment cela se fait il qu'en 2008, les français ne sachent rien d'internet ? Comment cela se fait-il que des jeunes ne sachent rien non plus de ce média ? Pire, comment cela se fait-il que des jeunes qui vont pourtant à l'université ne soient pas capable d'utiliser internet pour autre chose que de regarder des sites de fesses et des vidéos  ou envoyer des courriels?

Décidément la fracture numérique en France rime tout simplement avec fracture du cerveau. Je croise des cerveaux en panne au quotidien dans la rue. Des profs au cerveau en panne qui me dévisagent comme si j'étais leur ennemi. Il est vrai que je permets à des étudiants intelligents de s'instruire et d'apprendre. Les enseignants en panne de cerveau sont tristes et ennuyeux.

Tiens au métro Cluny la Sorbonne par exemple, c'est le festival des cons. J'en croise des cons qui me prennent pou un con. Des débiles qui font des courbettes à tout ce qui ressemble à du pouvoir. Aujourd'hui, certain se moquent de moi me prenant pour au bout du rouleau alors que je suis en train de grimper au sommet et que j'y resterai d'ailleurs, demain, ils viendront me cirer les pompes.

J'affirme haut et fort que parvenir au sommet, ne signifie pas du tout une chute obligatoire et nécessaire. Quand tu es au sommet tu peux y rester toute ta vie.

A Cluny la Sorbonne, je vois des clochards cravatés, des prostituées aux allures de bourgeoises, des pétasses sur le retour, et des demi-sel sans intérêts. Boulevard Saint Germain, il faudrait faire le ménage.

J'aime Paris, et pour que Paris reste propre, il serait temps que les vrais intellectuels reviennent.

Xavier  Jaffré


VAC  PRESSE

www.xavier-jaffre.info 2004-2008

infos, biomédical, entreprise, actualités,  politique

ACCUEIL          BIBLIOTHEQUE
X.J CONSULTANTS



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier1 90 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte