Magazine Humeur

Intermède-people : 2 colombes s'aimaient d'amour tendre !

Publié le 20 octobre 2008 par R-Sistons
Intermède-people : 2 colombes s'aimaient d'amour tendre !

Bonjour mes fidèles lecteurs,

Hé hé, la photo  est  périmée ! Pas du tout, la grève générale est toujours d'actualité, plus que jamais, R.V. le 10 novembre (voyez ma page d'accueil complète, 
http://r-sistons.over-blog.com/article-21883428.html - Pour  militer : http://r-sistons.over-blog.com/article-22321751.html).


Mais bon, on est dans la crise jusqu'au cou, et ce n'est pas fini, ça commence même, tout le monde fait sa tête des mauvais jours, tout le monde est de mauvaise humeur, tout le monde, et surtout les internautes, prévoit toutes sortes d'apocalypses, financières, économiques, sociales, militaires, avec même au final un joli feu d'artifice nucléaire qui réduira en poussière la plupart d'entre nous, pour le profit d'une poignée d'humains qui contrôleront tout et se partageront les dernières ressources de la planète. La vie est belle. Et la morosité la valeur la mieux partagée aujourd'hui.

Eh bien, au diable la morosité, on oublie tout ça, on s'amuse ! Et vous savez quoi ? Scandale ! Après avoir fait récemment une parution 100 % capitaliste au moment où par ailleurs je fais justement le procès de ce Système, souvenez-vous : "comment devenir pirate dans un paradis fiscal ?" (vous remarquerez que je n'ai pas encore traité "comment devenir trader, comment plumer les citoyens et même les peuples", et figurez-vous je n'ai pas l'intention de le faire, parce que ça ne serait pas très gentil pour les plumés), voici donc que je vous propose un intermède. Après tout, on est dimanche. Le dimanche, on peut faire le contraire de ce qu'on fait en semaine, non ?

Donc, va pour l'intermède. Et sur quoi ? Sur une catégorie que je pourfends en permanence, le people ! Oui R-sistons va se mettre au people, pour une parution ! Et regardez bien, parce que je ne le referai plus !  Figurez-vous que j'ai trouvé la rumeur people (encore une !) trop croustillante, et en ces temps de disette, de morosité, pourquoi ne pas vous proposer un peu de croustillant pour vous réconcilier avec l'existence (sic !) ?

Mais avant, je vais vous dire à quoi j'ai passé la journée. Un comble ! Pas possible de me coucher, ma chatte casanière, la mémé à caresses qui passe son temps à roupiller sur mon lit ou sur mes genoux, s'est carapatée. Seulement voilà, il y a deux gros chiens qui toutes les nuits, maintenant, faussent compagnie à leur maître, et passent leur temps à trousser tous les chats du quartier, faute de mieux. Il y a deux nuit, j'ai fini par trouver mes chats sur le toit d'une maison voisine. Mais aujourd'hui, impossible de récupérer ma chatte casanière, celle qui ne fugue pas plus d'une heure ou deux. 12 heures dehors  ! Et l'angoisse qui monte, avec la présence des fauves en liberté, ces fauves friands de chats. Que croyez-vous qu'il arrivât ? Je me suis métamorphosée en Sherlock Holmes, et j'ai appris que tout le quartier avait été tenu éveillé la nuit dernière à cause des aboiements provoqués par la présence des molosses en liberté.  Et même qu'un voisin a été agressé, que les dits charmants toutous ont sauté par-dessus la palissade du dit voisin, semant la panique parmi les chats du monsieur et dans sa famille. Imaginez un chat qui pénètre dans un poulailler de souris ! Ca fait désordre. Et  comme ma quête de chat avait ému tout le voisinage, c'est flanquée des plus jolies fleurs du coin, rencontrées fort à propos, comprenez des plus gracieuses demoiselles du quartier, à peine adolescentes, et même en prime d'une conseillère munucipale, qu'on a arpenté les rues, armées d'une chaise, pour pénétrer dans les propriétés  les plus fermées en passant comme les molosses, par-dessus les portails. Tout simplement. Et tant pis pour la Loi qui protège les propriétés privées ! Et tout ça a duré de longues heures, sans résultat. Et pourtant, on entendait bien de temps à autre un miaulement plaintif (déjà, comme les internautes imaginent toutes les apocalypses possibles, je me représentais ma chatte sans soin, à moitié dévorée, agonisant toute seule dans un coin), ce qui nous enhardissait toujours davantage.

De guerre  lasse (j'utilise le vocabulaire à la mode), je suis rentrée en ne comptant plus que sur les faveurs du Ciel pour retrouver la chatte prodigue.

Et voici que plusieurs heures plus tard, la coquine a réapparu. Elle, la vieille fille incasable, avait dû rencontrer un joli matou et s'envoyer en l'air avec lui, parce qu'en rentrant elle m'a boudée et elle est allée se blottir dans les bras, pardon, dans les pattes de mon chat, en le léchant consciencieusement. Dieu, que la vie des chats est imprévisible ! Un mystère pour les humains. Mon chien, lui, me suit comme un toutou. L'affaire est classée. Tout est bien qui finit bien, jusqu'aux prochaines escapades des molosses friands de chats.

Mais revenons au plat de résistance de cet article, parfaitement people, une fois n'est pas coutume. Quand même, si je pensais qu'un jour je donnerais dans le people, moi qui ferraille avec tant d'adeptes de ce genre de prose pour leur dire encore et toujours "vous faites le jeu des politiques qui vous plument, en gaspillant votre temps en futilités".

Mais faut-il que cette indiscrétion people soit réellement croustillante, pour que je prenne ma plus jolie plume pour vous la conter !

Et donc, rayon de célébrités oblige, j'ai appris par hasard, figurez-vous, que.... oh la la la, vous ne devinerez pas.... Ca, c'est le potin du siècle !

Et donc, il paraît  que la gracieuse Condoleezza Rice n'a pas trop de temps à consacrer à sa vie personnelle. On s'en serait douté ! Mais qu'elle a quand même une petite copine, si, si, ... et vous ne devinerez pas qui. Moi, ça m'a époustouflée.

Alors, les paris sont ouverts....

Qui est l'heureuse élue ????

Brune, blonde, rousse, affro, nordique, nymphe, vamp, sportive, sex-symbol, pulpeuse, à la Sagan, à la Marylin Monroe, ou femme enfant comme Vanessa Paradis, ou le style Merckel-Thatcher, ou sulfureuse comme la Grata  Garbo, ou actuelle comme Caroline Fourest

Hé, hé, je vous laisse deviner....

Qui, selon les potins-people, serait l'élue du coeur de la gracieuse C. Rice, égérie noire des Républicains ? D'après vous ?

Allez, faites travailler vos méninges !

De l'imagination, s'il vous plaît ! Il en faut !

Pas d'idée ?

(je fais durer le suspense...)

Je vous le donne en mille !

Mais attention, ce n'est qu'un potin, qui vaut ce que les potins valent...
pas grand-chose sans doute, mais enfin la rumeurt court, court, oui encore une rumeur, et elle enfle !

Alors, parce que j'en ai assez de la crise, je m'offre une pause people, pour une fois (et non sans aversion, car j'ai horreur du people !)

Et donc, revenons à notre croustillante info. Ca pour croustiller, elle croustille. C'est même pour ça que je vous "l'offre", pesque en avant première !

Alors, vous avez trouvé ?

Je vous donne une piste. Qui est le chou-chou des USA, au point de déterminer la politique à leur place, pour faire hâter, soi-disant, le retour de Jésus ? Car les Evangélistes, via les néocons au pouvoir, n'ont qu'une idée en tête : Faire vite, vite, revenir Jésus. Et c'est, aujourd'hui, ce qui détermine leur politique. Tant pis si cette alliance stratégique et circonstancielle avec Israël se terminera, au final, par une épique bataille pour le leadership du monde, l'un pour Jésus, l'autre pour le Messie. Mais non, je ne plaisante pas. Chacun travaille à la venue de son Messie, et la politique américaine est déterminée par la religion, la certitude que la réalisation des souhaits d'israël  permettra en définitive la réalisation des souhaits des USA. Comprenne qui pourra ! Que la politique est gracieuse, mes amis... C'est à en tomber sur les fesses. Ou autrement !

Donc, la douce "colombe" qui flatterait les papilles de la gracieuse Rice, ce serait une ex-agent du Mossad. Vous savez, celle qui est au pouvoir actuellement ! La titi, non laTipi... Tipi quoi, déjà ? (je n'arrive plus à me souvenir du nom), mais suivez mon oeil, ou ma pensée, vous avez compris, c'est elle l'heureuse élue du coeur de Condoleezza !

Une jolie brunette avec une jolie blondinette, qui dit mieux ? Oh doux murmures, doux conciliabules, douce complémentarité ! Et voilà, sans doute, qui nous vaut de douces perspectives, quand deux colombes s'aiment d'amour tendre ! Qui disait que la politique se décidait, finalement, dans les coulisses ??

Mais au fait - les faucons ne finissent-ils pas toujours par l'emporter ?

Eva
 

Tzipi Livni, le 24 janvier 2008. Portrait officiel de l'actuelle secrétaire d'État, Condoleezza Rice en février 2005.
Portrait officiel de l'actuelle secrétaire d'État, Condoleezza Rice en février 2005
Tzipi Livni, le 24janvier2008

Condoleezza Rice  et Tzipi Livni, wikipedia.org
Sélections de liens à venir dans quelques instants ... la vraie politique reprend ses droits, ce n'était qu'un intermède ! !
Hélas ????


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines