Magazine Football

Morel, l'oublié du mercato

Publié le 20 octobre 2008 par Jreje_10
Samedi, il a délivré sa première passe décisive contre le PSG. Sur un bon débordement dans son couloir gauche habituel, Jérémy Morel enveloppait un amour de centre pour la tête à bout portant de Saïfi. Malgré la défaite des Lorientais au Parc des Princes (3-2), le latéral a encore tout donné pour sa formation. 18e du championnat, l'équipe bretonne compte tout de même dans ses rangs d'excellents joueurs. Parmi eux, Rafik Saïfi, Kevin Gameiro, Fabrice Abriel et enfin Jérémy Morel, inusable sur son aile. Parce qu'il joue à Lorient, parce qu'il n'a pas un nom ronflant à faire lever les foules, Morel n'a pas encore attiré l'oeil des grosses cylindrées hexagonales. Il est l'un des oubliés du mercato. Jérémy Morel, loué pourtant par son entraîneur Christian Gourcuff comme étant l'un de ses hommes de base, n'attire pas l'oeil des recruteurs mais se montrent toujours aussi précieux dans son couloir gauche qu'il arpente de long en... long. Excellent dans les duels avec sa vivacité, le latéral lorientais bénéficie également d'une technique à faire pâlir d'envie la plupart de ses concurrents en France à ce poste. Capable d'apporter le danger dans la surface grâce à ses centres et à sa surprenante patte gauche, Jérémy Morel a débuté au poste d'attaquant avant de reculer de deux crans et de se retrouver à gauche de la défense des Merlus.
Une fidélité à toute épreuve
Fidèle à son club depuis ses débuts, le Breton a même était formé dans le Morbihan. Lors de la saison 2002/2003, le Lorientais fait ses deux premières apparitions dans le groupe pro en tant que remplaçant en Ligue 2, d'abord contre Gueugnon (0-1) le 19 avril, dans un match reporté de la 34e journée, puis contre Nancy, le 22 avril (0-0). A l'époque, Yvon Pouliquen est alors aux commandes du club. Depuis, le natif de Lorient a fait du chemin et s'est imposé comme l'arrière gauche indispensable à Christian Gourcuff au moment de faire sa composition d'équipe. Polyvalent avec sa formation d'attaquant, le latéral peut également se muer en milieu gauche pour dépanner le technicien des Merlus.
Un excellent contre-attaquant
La saison passée, Jérémy Morel était même le meilleur passeur de sa formation avec 4 offrandes pour ses partenaires. Cette saison, malgré le début de saison délicat de son club qui pointe à la 18e place, le joueur s'est également illustré lors de la 9e journée avec une passe décisive pour Rafik Saïfi au Parc des Princes. Morel aurait même pu en ajouter une deuxième si Abriel n'avait pas vendangé une incroyable balle de but au point de penalty, une balle qui heurta la transversale avant de sortir et de terminer dans le Kop Boulogne du Parc des Princes. Le latéral avait cette fois-ci pris le couloir droit pour bousculer l'arrière-garde parisienne, sans succès (54e).
Si Lorient file tout droit vers la Ligue 2 après seulement 9 journées et s'il est bien évidemment trop tôt pour définitivement enterrer les hommes de Gourcuff, Jérémy Morel devrait toutefois continuer à évoluer au plus haut niveau avec ses performances même si le pire arrivait au club breton. Parce qu'il n'a sans doute pas encore l'exposition qu'il mérite au vu de son talent, le latéral est encore en Bretagne. Mais pour combien de temps ? Aux recruteurs de le décider...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jreje_10 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines