Magazine

Triangle obligatoire : son premier mort.

Publié le 20 octobre 2008 par Anakyne
Sécurité routière / lundi 20 octobre par Jacques-Marie Bourget (BAKCHICH)

Le nouveau gadget de la Sécurité Routière, le triangle et le gilet que tout conducteur se doit de poser sur sa banquette arrière, a déjà provoqué la mort d'un malheureux automobiliste.

Cet homme qui, la semaine dernière a été transporté aux urgences de l'Hôpital Bichat, à Paris, n'a pas eu la vie sauve. Il est mort pour rien. Plutôt pour avoir obéi à la nouvelle loi qui, contre 90 euros d'amende, vous oblige, si votre auto est en panne, à aller planter un triangle de signalisation en amont du point où votre carrosse a cessé de rouler. Sur le papier c'est parfait et ça plait à Karl Lagerfeld dont on ignore s'il a son permis de conduire...

JPG - 29.6 ko

Qu'est-il arrivé au sacrifié de Bichat ? Pour éviter le PV, en ces temps de crise, cet automobiliste s'est transformé en « torrero ». Un art jadis pratiqué par Belmondo dans « Un Singe en Hiver », mais qui n'est pas à la portée de tous. Pas à celle du malheureux tête de liste des nouvelles victimes du triangle. En remontant le flux du trafic pour placer sa pancarte idoine, ce prudent a été choppé par une voiture.

Et se pose la question de ces morts, morts pour éviter la mort ? Combien seront-ils demain ? Sur Internet, de mauvais coucheurs, au moment de la promulgation du décret, avaient soulevé le problème. Celui du danger de cheminer à contre courant pour y établir un machin en plastique rouge qui va s'envoler au premier coup de vent.

Les experts, qui en toutes choses sont des gens que nous aimons, vont venir nous démontrer notre sottise, nous expliquer que le triangle posé en banderille fera moins de morts que de ne pas le planter. Peut-être. Mais avec le triangle, et le gilet, il faudrait alors prévoir un CD Rom avec gravée une leçon de « torros » données par El Cordobès. Ca serait de la vraie sécurité.


Mon commentaire :

quand on sait qu'un piéton n'a que quelques minutes à vivre sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute et pratiquement autant sur le périphérique parisien il n'y a rien d'étonnant à cette info.

Cela n'est que le début et la conséquence de cette superbe mesure technocratique certainement prise par un individu qui n'a pas le permis de conduire.

Vive tous ces gens qui prennent dans tous les domaines des décisions absurdes et inutiles il faut bien qu'ils vivent pendant que les autres se font tuer ou meurent du cancer.

Dans tous les cas une pensée pour cet homme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anakyne 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte