Magazine Focus Emploi

Une pratique de présence en ligne

Publié le 20 octobre 2008 par Eogez
Une pratique de présence en ligneLa question de la présence en ligne personnelle est  épineuse.  Certains, et sans aucun doute nombreux, n'en n'ont cure. D'autres et sans doute les plus nombreux ne se sont pas posé la question, tout simplement parce qu'ils ont un rapport inexistant avec le web. En revanche, pour ceux qui ont choisi de se dévoiler, à des degrés divers, sur le web, les questions ne manquent pas. Jusqu'où placer le curseur ? faut-il écrire sous son vrai nom ? faut-il acheter un nom de domaine correspondant à son patronyme ?  que risque-t-on ? pourrais-je un jour effacer ce que j'ai écrit  ? etc. etc.Voici en quelques lignes la position que j'ai adoptée, après avoir il est vrai procédé à tâtons, tenté des solutions, pour en abandonner certaines et conserver d'autres.Premier point les réseaux sociaux. J'ai assez vite créé des comptes sur les réseaux sociaux les plus fréquentés : linkedin, facebook, viadeo.  Le but est avant tout d'occuper le terrain, non pas tant pour me préserver d'une usurpation d'identité, mais pour être reconnu le jour où j'utiliserai pleinement ces sites. Mon activité sur les réseaux sociaux est relativement faible à ce jour,  à l'exception de la pratique d'accumuler les contacts sur linkedin. Par manque de temps essentiellement, ou plus exactement parce que je préfère passer mon temps ailleurs ...... et en partie sur des sites personnels ou collectifs.  J'en possède de deux sortes :
  • les sites nommés, où donc le lecteur sait que Michel Bénard y participe.  On y compte un blog personnel sur la technologie ( web &tic ), et des blogs collectifs, comme celui-ci, ou d'autres pour des projets photographiques. L'intention de ces sites relève tant du partage que de l'auto-promotion.
  • les sites anonymes où je ne suis pas identifié comme rédacteur : un photoblog, un blog de notes de lectures, et un dernier sur la consommation. Pourquoi donc un site anonyme ? Pourquoi pas, plus simplement, ne rien mettre sur le web ? D'une part sans doute parce que l'envie d'écrire est la plus forte, et d'autre part parce que je ne souhaite pas forcément qu'un voisin, collègue, responsable hiérarchique, recruteur ou futur employeur sachent ce que j'ai lu, vu, aimé ou détesté.

Et pour s'y retrouver dans cette myriade de sites, rien ne vaut une petite carte de l'esprit ;-)
Une pratique de présence en ligne

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eogez 5328 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog