Magazine Environnement

Epargne et finance solidaires??? Ecolo-Info ACT’Sense #26

Publié le 20 octobre 2008 par Anne-Sophie

En ces temps de crise chers amis, alors que les écureuils même en perdent leurs noix, parlons bien, parlons épargne et finances solidaires! Notre article sur le choix des banques et l’étude des Amis de la Terre vous a énormément plu, et vous devez être curieux de savoir s’il existe des modes d’épargne alternatifs, des manières de placer son argent différemment, de financer autrement les projets. Car oui, vous pouvez être aussi écolo que possible, un mauvais placement et pffff… tout s’envole dans votre bilan d’écolo-attitude. La tuile non?;-)

Pour vous aider à y voir plus clair, alors qu’a lieu depuis samedi et jusqu’au 25 octobre la semaine de l’épargne solidaire (http://www.parlezenavotrebanquier.com/), voilà quelques liens susceptibles d’éclairer vos lanternes…

De quoi s’agit-il?

Comme l’explique clairement le site DPH (dont sont issues les explications suivantes), “les finances solidaires s’entendent comme un système financier conçu pour apporter, au travers de structures et d’outils spécialisés, des financements à des projets générateurs de développement économique durable et d’intégration sociale.”

“En France, les finances solidaires sont apparues au début des années 80 pour apporter :

  • des moyens financiers à la création de petites activités économiques, considérée comme une manière de lutter contre la montée croissante du chômage.

  • une possibilité aux citoyens de s’engager concrètement dans la construction d’une société économiquement plus juste et plus transparente en leur offrant des alternatives de placement de leur argent au travers de l’épargne solidaire.

Les institutions financières solidaires interviennent dans une logique d’échange et sur des bases économiques ; il s’agit de financements accordés à des activités économiques qui devront être restitués et non d’action sociale à base de don. Les premiers acteurs sont apparus dès le début sous des formes très variées :

  • des clubs de personnes (au statut d’indivision) soucieux d’autogérer leur épargne pour la placer dans la création d’entreprise (les clubs Cigales)

  • des associations se spécialisant sur le financement de micro-entreprises ou d’entreprises d’insertion, au travers de partenariats bancaires (Adie, France Active)

  • des sociétés de capital risque utilisant une manière originale de financement : l’apport en capital en devenant associé de l’entreprise financée

  • des sociétés financières, sortes de mini banques alternatives. On en compte une quinzaine regroupés dans le réseau Finansol.

Les institutions financières solidaires ont une approche spécifique de leur public à la fois dans le type de financement apporté (financements de faible montant, selon des modalités adaptées aux besoins) et dans l’accueil, l’accompagnement et le suivi des projets financés (écoute, formation, parrainage). Elles remplissent une fonction qui n’est pas assumée par les acteurs financiers classiques mal outillés ou motivés pour servir ce type de public. Elles ont un rôle très important, non seulement par les financements qu’elles apportent, mais aussi par l’effet de levier qu’elles permettent. Leur intervention est souvent l’élément déclenchant d’un processus d’insertion dans l’économie classique, le sas d’entrée dans le système financier”.

Les acteurs

La plupart des acteurs des finances solidaires sont réunis au sein du collectif Finansol (Finance et Solidarité). Là encore, ainsi que le détaille la fiche du site DPH, on peut les classer en différentes catégories :

  • Des institutions financières solidaires, c’est à dire les acteurs de terrain directement au contact des populations bénéficiaires : Adie, Autonomie et Solidarité, Caisse Solidaire Nord-Pas de Calais, Cigales, Cofides Nord Sud, France Active, Garrigue, Habitat et Humanisme, Ides, IéS, La Nef, Love Money pour l’Emploi, OikoCredit, Racines, Sidi, Sifa.

  • Des établissements financiers engagés dans une démarche de solidarité, c’est-à-dire des acteurs du système financier classique qui se sont intéressés aux finances solidaires, en particulier à la collecte d’épargne solidaire : CDC IXIS Asset Management / Caisse des dépôts et consignations, Caisse d’Epargne, Crédit Coopératif, Crédit Mutuel.

  • Des institutions et personnalités qualifiées qui soutiennent les actions de finances solidaires : CCFD, Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’Homme, Fondation Macif, Claude Alphandery, Pierre Courtoux, Benoît Granger, Nicole Reille et Henri Rouillé d’Orfeuil.

Soulignons également qu’à l’étranger, certains acteurs tels que Muhammad Yunus et Amy Domini agissent depuis des années pour faire progresser ce genre de finances. Depuis deux décennies, Amy Domini montre en effet que “la prise en compte de critères environnementaux et sociaux dans la sélection des fonds d’investissements ne relève pas que du “blanchiment” de conscience mais aussi d’une bonne méthode de gestion” soulignaient Mathieu Le Roux et Sylvain Darnil (projet 80 hommes). Et c’est bien là un moyen de redonner de la valeur aux transactions financières!

Image du 16 septembre sur Développement-désirable.tv

Comment Agir?

Afin de vous renseigner sur les méthodes alternatives d’épargne et de financement, je ne peux donc que vous conseiller:

  1. D’aller vous renseigner sur le site de Finansol, le site de référence en la matière qui édite notamment chaque année le baromètre des finances solidaires
  2. De consulter également le jeune Wiki de la Finance Utile
  3. De voir un peu ce qui se passe à ce sujet au niveau du Crédit Coopératif et de la Nef
  4. De lire les bonnes recommandations d’Ekwo sur les finances, mais aussi du site et… de relire notre interview de Yann Louvel au sujet des banques
  5. De consulter l’annuaire d’Usine Nouvelle en matière de financement solidaire
  6. Si vous souhaitez creuser encore plus, les études et les chiffres donnés sur le site http://www.finance-solidaire.info/
  7. D’aller voir votre banquier et le cuisiner à la sauce durable et solidaire:-)

Avec tout ça maintenant, vous n’aurez vraiment plus d’excuses pour ne pas songer à un autre rapport à l’argent et au système de valeurs que tout un chacun peut soutenir!:-)

++ Encore plus de liens ++

  • Semaine de l’épargne solidaire, du 18 au 25 Octobre 2008: http://www.parlezenavotrebanquier.com/
  • “Finances Solidaire en France”, une fiche explicative très bien faite sur le site DPH (Dialogues, Propositions et Histoire pour une citoyenneté mondiale)
  • Amy Domini, la femme qui murmurait “éthique” à l’oreille des patrons de Wall Street, 80 Hommes
  • Muhamad Yunus, Un monde sans pauvreté, 80 Hommes
  • Interview de Julien Le Couturier, délégué régional de la Nef, Vive La Terre
  • Novethic, le média expert des questions de RSE et d’Investissement Socialement Responsable

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte