Magazine Politique

Communiqué : Grébert défend la liberté d’expression à Orléans, mais la met en cause à Puteaux

Publié le 20 octobre 2008 par Frédéric-Michel Chevalier

Puteaux – « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ! » Cette phrase résume bien le comportement de Christophe Grébert, le blogueur citoyen devenu Conseiller municipal MoDem de Puteaux.

Tandis qu’il appelle sur ses blogs et sur Facebook à la mobilisation pour la défense du blogueur orléanais Fansolo, attaqué en justice par le Maire d’Orléans, Christophe Grébert refuse depuis plusieurs semaines un droit de réponse à Gérard Brazon qu’il a gravement mis en cause sur son blog Monputeaux.com.

Dans un billet publié le 26 septembre, sous le titre « Conseil Economique et Social de Puteaux : quand le président de la commission sécurité dérape sur l’Islam », Christophe Grébert accuse Gérard Brazon de propos xénophobes et islamophobes, avant de conclure « A titre personnel, lors d'un prochain conseil municipal, j'envisage de demander à Joëlle Ceccaldi-Raynaud la démission de cette personne. Ses déclarations provocatrices sont dangereuses. Nous n'avons surtout pas besoin d'un agitateur pour traiter des questions aussi délicates que la "sécurité". »  A la lecture de ce texte Gérard Brazon a immédiatement demandé un droit de réponse à l’auteur.

Si finalement, Christophe Grébert a renoncé à demander la démission de Gérard Brazon lors du dernier Conseil municipal, il ne lui a toujours pas accordé de droit de réponse à ses propos diffamatoires.

Comment Christophe Grébert peut-il encore endosser le combat du web citoyen, quand il fait lui-même si peu cas de la liberté d’expression, du respect la personne humaine et d’une institution quand ses intérêts politiques sont en jeu ?

Elu en mars dernier au Conseil municipal de Puteaux sur la liste Puteaux Ensemble conduite par Christophe Grébert, j’ai démissionné depuis du groupe Puteaux Ensemble au moment où son chef de file à choisi de le saborder pour rejoindre le MoDem. Je me sens néanmoins lié par le mandat que nous ont confié plus de 4500 électeurs de Puteaux.
Au nom de ces électeurs :
• je condamne avec force les propos et l’attitude de Christophe Grébert dans cette affaire, qui sont contraires aux valeurs que nous avons défendues durant la campagne et contraire à la Charte éthique que nous avons signé.
• J’appelle Christophe Grébert à davantage de dignité et de respect de la démocratie et lui demande avec insistance d’accorder, sans délai, un droit de réponse à Gérard Brazon

Frédéric Chevalier
Conseilleur municipal indépendant de Puteaux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines