Magazine Côté Femmes

La mode, la frange, la mode

Publié le 20 octobre 2008 par Domino
IMG00205.jpg


L'autre jour j'ai lu avec consternation que les Putafranges, non contentes de nous polluer les soirées avec leurs mix tout oh ben tiens soporifiques, se mettaient à la fashion…
Hi hi hi, dis donc on mixait pour une fête maje à tokyo et et en blaguant on leur a dit qu'on pouvait aussi leur faire des fringues…
Puis ce matin en terminant ce billet, je lis chez piapias la voix du bon sens : non madame martine tout ça c'est de la blague pour la consommatrice avide de hype.
Ah la petite collection capsule comme on dit, avec des soi-disant it trucs, attends c'est quand même une putafrange qui a sorti ça de son cerveau… Ben oui, ça s'appelle du produit dérivé, sois un peu une putafrange en portant des escarpins et une petite robe mister cocktail à ta prochaine soirée. Avec un blazer à manches retroussées s'il te plaît, sinon ça fera province.
Des trucs que finalement tu ne trouveras nulle part ailleurs… Inspiration de folie j'ai envie de te signaler, oh jeune fille en rade d'idées pour t'habiller en vue de ta soirée chez régine…
Puis tout ça tu le payeras encore plus cher que du maje, parce que la valeur ajoutée de la putafrange ça se paye au prix fort.
Si encore il y avait une quelconque crédibilité musicale au nom de putafrange ça pourrait avoir une sorte de sens…
Mais entre son passage à Radio Nova où ses interviews me navraient systématiquement puis ses interventions "musique" sur divers plateaux TV toujours complètement à la ramasse, ouééé parlons de Richard Hawley : j'ai 3 lignes à lire sur ma fiche préparée par mon staff de rédacteurs…
3 lignes invariablement à côté de la plaque voire pleines d'erreurs (mais ouais mais attends! ça m'a pris trop de temps de choisir ma tenue avec ma styliste avant de monter sur le plateau… D'ailleurs vous le saviez pas, mais ma styliste elle adore m'habiller parce que tout me va et le H&M on dirait du Chanel sur moi).
Jamais de découverte passionnante, jamais de réel intérêt pour la musique et toujours cette habilité à se planter grossièrement, vu que Tania elle veut parler que de hype, pas de musique, donc pourquoi essayer de savoir qui sont les gens dont elle parle… Et bientôt on subira le premier album des putafranges tant qu'à décliner la marque, allons-y gaiement.
Bien là j'ai comme une envie de repousser ma frange et de l'attacher en jolie tresse sur le côté, façon gretchen des villes…
podcast

Puis d'écouter un truc super pas fashion mais tellement bien, Iron & Wine "resurrection fern".


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Domino 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog