Magazine

Chronique des bouts de parapluie

Publié le 20 octobre 2008 par Sammy Fisher Jr

Je suppose que tout le monde connait Flickr. Le vétéran des services de partage de photos en ligne est devenu tellement populaire qu'il n'est guère besoin de le présenter. Comme tout le monde je me suis créé un compte, dont je ne me sers quasiment pas ; les photos commencent d'ailleurs à dater.

J'ai reçu ce matin un mail, tout en anglais rédigé, envoyé par un éditeur de guides de tourisme, ou quelque chose dans ce genre. Un de mes modestes clichés à eu l'heur de plaire, et l'on m'explique qu'il faut que je coche la case indiquée pour autoriser ces gens à l'utiliser dans leur futur guide, tout en précisant au passage les conditions -exceptionnelles- de rémunération :

Hi sammyfisherjr,
I am writing to let you know that one of your photos has been short-listed for inclusion in the fifth edition of our Schmap Lyon Guide, to be published late November 2008.
While we offer no payment for publication, many photographers are pleased to submit their photos, as Schmap Guides give their work recognition and wide exposure, and are free of charge to readers. Photos are published at a maximum width of 150 pixels, are clearly attributed, and link to high-resolution originals at Flickr.

Ce que je traduis par "on va pas te donner un rond, mais estimes toi heureux, il y a plein de photographes, des vrais, des pros, qui nous supplient à genoux pour figurer dans notre guide, tellement qu'il est beau."

Bof.

De toute façon, les photos que j'ai stocké sur Flickr, ce ne sont pas vraiment des chefs d'œuvre, et si j'avais voulu en faire le commerce, j'aurais plutôt ouvert une petite boutique dans une rue du centre-ville, de celles qui proposent en vitrine des myriades de premiers communiants, mariés souriant et portraits chics et classieux avec sourire guindé et pose tout à fait naturelle et décontractée.

Je suppute, non sans quelque naïveté, qu'une éventuelle publication pourrait ramener vers ce blog des foules délirant d'enthousiasme, rêvant d'en savoir plus sur l'auteur d'un tel cliché, tout empli d'émotion artistique, sincère mais original, impertinent dans le traitement du sujet, bref, du vrai Doisneau en couleurs...

Ou pas.


Jugez donc par vous-même :

Chronique des bouts de parapluie

Cliché qui nous ramène à la genèse de ce blog... c'est fou comme le temps passe vite !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sammy Fisher Jr 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog