Magazine Société

Un client déséquilibré a tué la prostituée

Publié le 20 octobre 2008 par Chictype

POUR la police, l’affaire est tristement « limpide ». Le meurtre, jeudi soir, de la prostituée du quartier Saint-Denis (II e ) (voir notre édition d’hier) est l’oeuvre d’un client déséquilibré, fanatique des couteaux. Ce soir-là, vers 19 heures, la femme a fait monter cet homme d’une trentaine d’années dans son appartement du n o 3 rue du Ponceau, où elle vendait ses charmes.

A peine arrivé, l’homme lui a asséné trois coups de couteau, dont un, mortel, au thorax. Lorsque les secours sont arrivés, son coeur avait cessé de battre.

Les voisins, alertés par les cris, ont neutralisé le meurtrier alors qu’il tentait de s’enfuir et l’ont remis aux forces de l’ordre vers 21 heures. Connu des services de police pour des violences, mais sans commune mesure avec l’attaque de jeudi soir, l’homme a tenu des propos incohérents lors de son arrestation et plusieurs lames ont été retrouvées sur lui. Placé en garde à vue par la première division de la police judiciaire, il doit subir ces jours-ci des examens psychologiques.

Agée d’une cinquantaine d’années, pas très grande et d’origine maghrébine, la victime était connue dans le quartier Saint-Denis, l’un des derniers à Paris où les prostituées officient au grand jour. « Il y a certes de la prostitution, mais ce quartier reste très calme. Depuis dix-huit ans que je suis installé ici, je n’avais jamais vu un drame pareil », témoigne le gérant du panini situé au 9, rue du Ponceau.

http://www.leparisien.fr/abo-paris/un-client-desequilibre-a-tue-la-prostituee-18-10-2008-280309.php


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chictype 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine