Magazine

Desperate Housewives 5x03: Kids Ain't Like Everybody Else

Publié le 20 octobre 2008 par Tequila
Je dois avouer que j’ai pris un plaisir un chouia sadique dans cet épisode à regarder les démêlés conjugaux des Scavo… une fois de plus Lynette tente de recadrer Tom avec lequel elle fait pourtant preuve d’une remarquable patience, c’est quand même, assez clairement, le cinquième (sixième ?) enfant du foyer. Les voilà donc en train de mettre un peu d’ordre dans leur garage deux voitures (dans lequel Lynette adorerait pouvoir en rentrer au moins une)… avec un Tom qui a bien du mal à se débarrasser de tout ce à quoi il pourrait avoir un jour le temps de se mettre (quand il ne sera plus père à plein temps d’une flopée d’enfants, propriétaire d’une pizzéria, et accessoirement… mari). Il y a une brèche dans le couple, et le nouveau mari d’Edie s'y engouffre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Comme toujours, en face, Lynette a plus d’un tour dans son sac (on pourrait même dire qu’elle ne recule devant aucun subterfuge !), mais au final, c’est le pro de la manipulation qui gagne… et c’est très bien ficelé. Jouer sur le fait que Tom pourrait la tromper si elle ne lui laisse pas la liberté de s’éclater comme il en a envie, c’est mettre le doigt exactement là où ça fait mal chez les Scavo.
J’étais bien heureuse de voir Gaby repasser en mode combat, j’aimerais assez qu’elle en ait assez enduré, et qu'elle sorte la tête de l’eau… C’est pas tout cela, mais la voir brader son Aston Martin pour boucler ses fins de mois, et se retrouver à acheter une poubelle… à Andrew, qui ne lâche pas un centime, j’aurais presque envie de la plaindre. Encore plus quand le couple d’acheteurs avoue vouloir son cabriolet pour la nounou de leurs enfants, et quand elle se démène pour $300, une somme qu’elle devait dépenser de manière quasi-quotidienne chez l’esthéticienne quelques années plus tôt.
Du côté de Susan, j’aime beaucoup l’aisance qui s’est installée entre Jackson et Mike… je ne sais pas ce que cela va donner, mais à voir Susan entourée par ses hommes, je me dis que peut être qu’à deux ils réussiront à lui mettre du plomb dans le crâne ?! Quant à la voir débarquer chez Gaby une bouteille à la main pour régler leurs comptes… c’est très très mignon, d’autant plus que sous l’influence de la tequila, Gaby quitte rapidement son costume de mère de famille parfaite ;) (déjà très discret, c’est vrai !)
Et enfin, chez les Hodge, c’est Danielle, son mari, et Benjamin qui débarquent après trois ans de négociations… Orson est fou de joie et prêt à tout pour passer du temps avec celui qui fut son fils, tandis que Bree a bien du mal à retenir sa désapprobation devant la manière dont Bree élève Benjamin… impossible pour elle de se taire à la fois devant le fait qu’il soit végétarien, juif, et que ce soit Danielle qui l’éduque à domicile plutôt que de l’envoyer à l’école… Évidemment, ça ne rate pas, à peine arrivés, déjà repartis… et Orson n’épargne pas Bree… lui qui a découvert à son retour de prison que son fils leur avait été enlevé par sa mère biologique, et que sa femme s'était investie corps et âme dans son entreprise…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tequila 243 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte