Magazine Séries

Six feet under - saison 3 - episode 7 - retrouvailles

Publié le 20 octobre 2008 par Ryan
Six feet under - saison 3 - episode 7 - retrouvailles
* * * * * * * * * *

La série continue de reprendre ses couleurs tout doucement, il y a encore quelques petites choses qui ne vont pas trop, mais c'est en bonne voie, assurément. La première bonne nouvelle est le retour à temps plein de Brenda, ou tout du moins on devine qu'à présent, on va arrêter de jouer à la girouette avec le personnage. La mort du jour ne nous ai pas inconnu, puisque celle-ci concerne Bernard Chenowiths, le père de Brenda. La scène de sa mort est magnifique, la réalisation est au top tout comme le jeu des acteurs dans cette séquence, ou encore les regards de tous les membres de la famille. Bizarrement, ce ne sont pas les Fisher qui s'occupent des funérailles, mais logiquement Nate tient à être présent pour Brenda. Cela parait normal vu leur relation intense, surtout que cette dernière était là quand le père de Nate est mort. Il laisse de côté son petit boulet de femme car celle-ci va se promener tout en garantissant que cela ne la dérange pas du tout que son mari aille voir son grand amour, c'était tellement beau qu'on y croirait presque. On laisse donc de côté Lisa, un beau cadeau puisque le personnage est de plus en plus insupportable. On se retrouve comme au bon vieux temps, avec seulement Nate et Brenda. Seulement, on a l'intelligence d'aller dans la retenue. La scène des funérailles est à la fois émouvante et décalée avec Margaret toujours aussi frappée qui explose de rire pendant les discours ou qui envoie chiez à peu près tout le monde. C'est aussi un plaisir de retrouver Billy, il a l'air d'aller beaucoup mieux et surtout d'être plus stable. C'est donc un plaisir de retrouver cette famille de tarés. Ils sont même encore plus fous que les Fisher, c'est dire. L'une de mes scènes préférés est d'ailleurs celle où ils sont tous réunis autour des cendres de Bernard se demandant bien quoi en faire. J'espère qu'ils reprendront une véritable place dans la série par la suite. Mais ce qui nous interesse plus particulièrement, ce sont les retrouvailles de Nate et Brenda, je n'en attendais pas moins et je ne suis pas du tout déçu de ce face à face très intense et émotionnel. Leur première retrouvailles un peu plus tot dans la saison était beaucoup plus simple, on se contentait de régler leur rupture en saison 2, alors que là on semble vraiment avancer. Ensemble ou pas ensemble, cela n'a pas vraiment d'importance pour le moment. La scène sur le rocher, autant visuellement que pour le jeu impeccable des deux acteurs est magnifique. J'avais presque oublié cette formidable alchimie existant entre Peter Krause et Rachel Griffiths. On sent que la mort de son père a vraiment ébranlée Brenda et qu'elle a perdu tous ses repères. D'autant plus qu'elle se retrouve là où elle aurait du epouser Nate si elle ne l'avait pas trompé. C'est une scène très emotionnel, notamment quand ils s'avouent mutuellement qu'ils se manquent. Certes, Nate ne l'avoue pas réellement, mais son visage ne trompe pas; On sent de plus en plus qu'il est conscient d'avoir fait la plus grosse bétise en epousant Lisa, ce qu'il a fait pour de bien mauvaises raisons. Certes, il ne voulait pas être le salopard abandonnant une amie qu'il a mise enceinte, mais il n'est pas heureux, c'est une évidence. D'ailleurs, Lisa est une vraie chieuse et elle le prouve un peu plus en fin d'épisode, avec tous ces reproches qu'elle fait à Nate pour avoir emmener Maya à l'enterrement et l'avoir laissé être contemplée par Brenda, le sacrilège. Si Nate essaye de rester calme pour le moment, on sent bien qu'il est sur le point d'exploser, et j'aime beaucoup tout le travail qui est fait sur Nate depuis quelques épisodes, notamment dans la scène de rêve avec Bernard qu'il imagine. Cela ne m'étonnerai pas également qu'on remette bientôt le couple Nate / Brenda sur le tapis.


Avec des scènes fortes comme celle-ci, il ne reste plus grand chose pour les autres personnages, et c'est un peu cela le problème. Les autres personnages ont chacun leurs intrigues, mais sans grande passion néanmoins. Rien de bien spécial pour Claire qui continue son idylle sans nuages avec Russel. Il y a bien l'histoire de la peinture assez attendrissante, mais quelque chose me dit que le paradis ne va pas durer très longtemps. On sait que Claire n'a jamais eut beaucoup de chances avec les garçons, mais le problème est que j'aime bien Russel, donc on peut espérer que sa chance va tourner cette fois-ci. Ruth continue de s'amouracher d'Arthur, et si j'étais un peu mitigé face à cette nouvelle relation au départ, il faut bien reconnaitre que cela passe très bien à l'écran. Pas de drame à l'horizon, on s'amuse avec tout. Ils sont un peu le vent de fraicheur du moment contrairement à tous les couples de la série qui s'écroulent tout doucement. L'espionnage de Ruth est à mourir de rire, notamment quand elle se cache derrirèe un arbre pendant que Arthur tente de finir peniblement son petit footing. On en fini sur une scène très mignonne avec Ruth qui danse accompagné par Arthur au piano. On a rarement vu Frances Connroy aussi rayonnante, et cela fait vraiment plaisir de la voir ainsi.


Une autre intrigue plus légère pour David et Keith même si je ne lui ai rien trouvé d'extraordinaire. Juste une façon de montrer que cela va mieux entre eux et qu'ils parviennent à faire des concessions. Même si il y a encore des difficultés, notamment pour Keith qui a encore du mal à entrer dans le cercle d'amis très gay de David. Le petit jeu auquel se livrent les invités est amusant, notamment avec Keith ne comprenant rien. Mais en gros, c'est tout. On s'interesse par contre plus en profondeur aux Diaz et c'est une très bonne idée. J'ai toujours bien aimé Rico, donc c'est une bonne idée de s'interesser un peu plus à sa vie de famille. On le sentait depuis l'épisode précédent, mais cela se confirme, Vanessa est sur le point de perdre pied, et cela pourrait donner une très bonne intrigue. On la sent vraiment perdue,effrayée et complétement dépassée par les evenements quand elle parle à Nate. Elle m'a presque fait peur tellement l'on sent que tout ne tient qu'à un fil pour elle. Il en faudrait vraiment peu pour qu'elle bascule totalement. Il va falloir que Rico réagisse s'il ne veut pas que la situation empire. En plus, on pourrait alors voir Vanessa autrement que comme la femme emmerdante de Rico. Me voilà arriver à la moitié de la saison, et malgré un niveau inférieur par rapport aux deux premières saisons, je reste particulièrement confiant suite aux pistes mise en place. Rien de catastrophique à l'horizon donc et je suis toujours la série avec grand plaisir.


Bilan : Un bon épisode qui vaut surtout pour le retour à temps plein de Rachel Griffiths, le reste est sympathique également puisque l'on entrevoit comment peuvent évoluer les intrigues dans les futurs épisodes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine