Magazine Société

Victoria Abril : Talent aiguille

Publié le 21 octobre 2008 par Bordeaux7
D'abord danseuse puis actrice, c'est en tant que chanteuse que Victoria Abril se produit au Casino.
Victoria Abril.jpg
Après la Bossa Nova de "Putcheros do Brasil", pourquoi avez-vous décidé de vous attaquer aux standards de la chanson française dans "O lala" ?
25 ans après mon arrivée en France, "La javanaise", "Jolie môme" et bien d'autres titres sont devenus les chansons de ma jeunesse. J'ai appris avec elles à trouver les mots justes pour exprimer mes sentiments. Ce sont aussi mes meilleurs professeurs de français. Chacune correspond à un moment de ma vie, c'est mon best-of en quelque sorte. J'ai souhaité ainsi fusionner mon enfance en Andalousie et ma jeunesse ici.
Qu'est-ce qui change du disque à la scène ?
Pour l'album, enregistré à Madrid, j'avais sélectionné une vingtaine de morceaux, et j'ai laissé les musiciens trancher selon leurs envies . Pour le concert, la sélection n'est pas écornée car j'avais songé au spectacle avant le disque. Sur scène, je suis accompagnée par deux danseurs de flamenco.
Quel rapport entre le titre "O lala" et le contenu de l'album ?
En fait, c'est tout simple. Sur ma tournée précédente, je testais les chansons de Nougaro et Brassens et j'ai remarqué que cela relançait le concert. Comme je voulais remercier le public, j'ai eu l'idée de ce disque de chansons d'amour qui "tuent" sur un rythme flamenco. J'en ai parlé à un ami dont la réaction a été "Oh la la". Le titre était alors tout trouvé.
Et quelle tonalité adopterez-vous pour le prochain ?
Je pense faire quelque chose autour de mes carnets de voyage en plusieurs langues. Je suis allée partout donc je peux chanter en anglais, italien aussi. Le disque s'intitulera "Interlocal".
Cela veut-il dire que vous abandonnez le cinéma ?
Ah non, étant donné la crise, il faut que je continue, c'est difficile de vendre des albums, de régler des concerts ! Les projets ne sont pas précis mais ils se réaliseront ici en France, et en Espagne.
Propos recueillis par Carine Caussieu
Jeudi à 20h30 au théâtre du Casino, 31,80€. Renseignements et réservations au 05 56 69 49 00

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine