Magazine

Contes légendes fantaisie et réalité : l'imaginaire des enfants

Publié le 21 octobre 2008 par Alex Ruben
Le monde de la fantaisie est un univers merveilleux et sans frontières, un espace illimité où chaque enfant, plus ou moins grand, peut s’amuser. Pendant le jeu, chaque enfant développe son imaginaire : il y a des amis, des ennemis, des assistants et des trucs magiques. Quelque fois la fantaisie est tellement puissante qu’elle ramène quelque morceau jusqu’à la réalité : voilà qu’apparaît un ami imaginaire avec lequel partager les expériences réelles ! Les jouets, objets réels, supportent l’imagination, dimension surréelle, où peut arriver n’importe quoi, où la logique du monde réel n’est pas nécessaires. Chaque histoire, même la plus absurde et lointaine de la réalité, s’occupe de l’humanité et de ses problèmes universels, offre des exemples de solution aux difficultés qui peuvent se présenter. Le conte de fées est un ensemble de messages qui arrive directe à tous les enfants, au-delà de tout raisonnement logique. Les contes respectent une vision poétique des choses, éloignent les cauchemars de son inconscient, apaisent les inquiétudes, aident à dépasser les insecurités et les malaises de la croissance, enseignent à accepter ses responsabilités et à faire face à la vie. Les enfants nécessitent de contes de fée, de légendes, de jeux et de la fantaisie pour se mesurer avec eux-mêmes, avec le monde des adultes et ses règles. Une histoire lue en autonomie ou narrée par un adulte, transporte l’imagination : la tête crée les lieux où l’histoire se dévéloppe, les bois, les maisons et les châteaux, invente les visages, les corps, les vêtements de bons et des mauvais, imagine des dragons, des monstre, des animaux très étranges et sympathiques, voit des magiciens, des sorcières, des druids et des petite féfs… Lorsque un enfant lit un conte ou un roman de fantaisie, s’identifie au protagoniste de l’histoire, vit avec lui les aventures, les découvertes, les moments tristes et en partage le mûrissement. Souvent, pour qu’une histoire se finit bien, le héro doit dépasser une série de difficultés, faire face aux défis qui se proposent, tout comme dans la vie, où chaque jour on écrit une page de réalité. Même le théâtre et les marionnettes sont un grand jeu de fantaisie pour les enfants, c’est si beau de sortir des schémas de la réalité et croire à des représentation que tous savent être feinte… c’est comme l’histoire du Père Noël… c’est plus rigolo de croire qu’il existe ! Les adultes jouent un rôle très important dans la construction de l’imaginaire des enfants. C’est bien de profiter de l’animation et des professionnels de l’enfance, mais il faut aussi...trouver en soi le petit Peter Pan, jamais oublié, peut servir à susciter la fantaisie des petits, à les suivre dans un monde surréel, où, à l’attaque d’un monstrueux "Dents Pointus", répond victorieuse la "Fée Pétante" !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte