Magazine Asie

La crise politique en Thaïlande

Publié le 21 octobre 2008 par Lasiate
Le Général Saprang Kalayanamitr et Sondhi Limthongkul COMMENTAIRES LUS DANS LA PRESSE : Les officiels, militaires, fonctionnaires, hommes d'affaire de Thaïlande veulent faire croire que le droit et la démocratie sont de leur côté et appuient leur légitimité sur les manifestations de rue des classes moyennes de Bangkok et des décisions de la justice qui craint plus des militaires que le Premier Ministre élu. C'est oublier que les thaïs sont à 70% ruraux et qu’ils votent massivement pour Thaksin ou ses représentants (comme tout ceci est exact !). Faire passer les paysans pour des individus analphabétes qui vendent leurs suffrages serait bien réducteur. Les partis politiques de Thaksin (TRT puis PPP) s'appuient sur les notables provinciaux, ils ont un programme économique qui tente d'instaurer une redistribution des revenus dans un pays inégalitaire. Pour la premiere fois des politiques ont réussi à inverser l'écart entre pauvre et riche qui s'est réduit ces diz dernières années. Le pouvoir établi des fonctionnaires thaïs n'aiment pas ces politiques affairistes. Peut être cette politique "populiste" n'est-elle pas pertinente, mais axer le débat uniquement sur la corruption est tendancieux. la justice vient effectivement de bannir de la politique un des leaders du PPP ce qui induira probablement le démentèlement de ce parti au pouvoir. Qu'aurions-nous dit si en 1982 ou 1988 le parti socialiste avait été démantelé en raison de corruption qui étaient pourtant bien réelles ? Le harcèlement judiciaire thaï ne touche qu'un camp alors que celui de l'opposition est tout aussi corrompu. Mardi 21 octobre 2008 : L'ex-premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra, renversé en 2006 par l'armée et exilé en Grande-Bretagne, a été reconnu coupable aujourd'hui de conflit d'intérêts dans le cadre d'une transaction immobilière au profit de son épouse et condamné à deux ans de prison (Il est jugé par des juges nommés par ceux qui l'ont évincé du pouvoir avec un coup d'état.). Rappelons que l'élection de Thaksin, de son parti et récemment à nouveau de ses alliés montre qu'il a été et reste le Premier Ministre le plus populaire de toute l'histoire de la Thaïlande. La raison en est toute simple : il s'est occupé d'améliorer la situation des pauvres tout en développant l'économie et le social. Il a une vision singapourienne (social et économie en harmonie, avec un brin de despotisme), c'est ce qui l'a perdu chez les élites et chez les classes moyennes (bourgeoises et "démocrates") de Bangkok. Son bilan reste très positif.J'ai assisté à une élection et en effet les électeurs étaient achetés.Mais achetés par deux camps, ça ne changeait strictement rien aux résultats.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lasiate 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte