Magazine Focus Emploi

Bye-bye les Têtes à claques ?

Publié le 21 octobre 2008 par Yannick Manuri

Un article dans le journal Les Affaires a attiré mon attention dernièrement.

image
Le journaliste Olivier Schmouker annonçait que [Le phénomène Internet des Têtes à claques a pris une méchante volée. Depuis le lancement de la nouvelle version de son site à la mi-août, sa fréquentation a chuté de 38%, selon les données d’Alexa.com.]

Bref, ce n’est pas tellement la nouvelle qui a suscité mon intérêt que la pertinence des propos et la validité des sources du journaliste.

Alexa

Tout d’abord, la source utilisée par Olivier Schmouker est Alexa: une application de mesure estimative d’achalandage disponible gratuitement sur Internet. Alexa est une entreprise californienne basée à San Francisco qui appartient au groupe Amazon. Son site Web est principalement connu pour fournir des statistiques sur les sites internet du trafic web mondial.

Alexa: La Méthodologie

Avant de se fier à une source (gratuite!), il est important de comprendre la méthodologie; surtout en tant que journaliste ou en tant que décideur.

Il existe une importante controverse sur la validité des chiffres d’Alexa et sur la représentativité de sa base d’utilisateurs. Alexa comptabilise ses données sur un échantillon d’utilisateur non aléatoire qui installe volontairement sa barre d’outils sur son ordinateur. Malgré que la taille de l’échantillon soit importante, elle ne peut être représentative de la population. D’ailleurs quelle population ? Américaine, Canadienne, Québécoise ?

En avril 2008, Alexa a introduit un nouveau mode de calcul de son traffic rank. Les sources des données ont été multipliées afin de fournir une indication affinée de la popularité d’un site. Le classement d’Alexa ne se ferait donc plus uniquement sur la base des données relevées à l’aide de sa barre d’outils. La nouvelle méthodologie n’est toutefois pas encore dévoilée. Serait-elle donc plus valide ?

Les chiffres

image
Toujours selon la même source, Olivier Schmouker mentionne que l’achalandage de Têtes à Claques aurait chuté de 38% depuis le lancement de la nouvelle version de son site à la mi-août 2008.

Peut-être aurait-il oublié que depuis le relancement de Têtes à Claques, il est possible d’accéder le site via 2 adresses:

  1. www.tetesaclaques.tv
  2. www.tac.tv

La portée de la première porte d’entrée aurait peut-être chutée de 38% (29% selon mes données mises à jour), toutefois la portée de la seconde porte d’entrée aurait quant à elle augmentée de 161,404%. Mais bon, il semble que ce fait ait été oublié.

image
 
image

Maintenant, en se basant sur les chiffres du graphique et en combinant les données des 2 sites, on peut rapidement remarquer qu’il y a plus ou moins de changements depuis le mois d’août. Très stable. Encore une fois, il semble que ce fait ait aussi été oublié.

Autre sources

Une autre source aurait pu être utilisée par le journal Les Affaires: comScore Mediametrix. Quoique cette application ne soit pas nécessairement la vérité incarnée, c’est l’outil de référence canadien utilisé par les plus grands acheteurs médias au pays. comScore est à l’Internet comme BBM est à la radio et à la télé, NadBank aux journaux et PMB aux magazines. comScore est aussi une source fréquemment utilisé par ce journal puisque ces derniers sont abonnés à comScore et en détiennent une licence média.

Résumé

Méfiez-vous de tous les chiffres qu’on vous avance. Dommage que ce journaliste n’ait pas été plus rigoureux dans ses recherches.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yannick Manuri 1675 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog