Magazine Europe

Le club de Hajduk Split se transforme

Publié le 21 octobre 2008 par Hrvatska

Le club de Hajduk Split se transforme en société anonyme

Un des plus grands clubs croates de football, Hajduk Split, s'est transformé en société anonyme pour tenter de trouver une solution à ses difficultés financières, ce qui est une première dans le Championnat national, a-t-on appris mardi auprès du club. Près de 6.300 personnes et une dizaine de sociétés privées se sont portées acquéreurs d'actions pour un montant total de 21 millions de kuna croates (11,3 millions d'euros), selon un communiqué publié sur le site internet de Hajduk. La ville de Split (sud) détiendra, elle, près de 57% des actions, en échange d'une dette du club d'environ 19,5 millions d'euros, selon le quotidien sportif Sportske Novosti.

"Pour nous tous qui avons investi de l'argent sérieux dans Hajduk, il est important que le club devienne prochainement une société qui réussisse", a déclaré à la presse Jako Andabak, un homme d'affaires local, qui va détenir environ 5% du capital de Hajduk. Le club de la principale ville de la côte dalmate, qui occupe actuellement la 3ème place du classement du Championnat de Croatie, derrière Dinamo Zagreb et Slaven Belupo Koprivnica, connaissait depuis des années de graves difficultés structurelles. Selon la presse locale, son compte bancaire a été bloqué depuis 12 ans. Cette transformation de Hajduk - qui était une association sportive, à l'instar de tous les autres clubs du Championnat de Croatie -, en société anonyme devrait être suivie de celle de plusieurs autres clubs, dont Osijek, Cibalia et Sibenik, a annoncé le ministre croate des Sports, Dragan Primorac. Le financement des clubs croates, fait l'objet de critiques ces derniers temps en raison des aides, parfois considérables, émanant des municipalités. Dans le cas de Dinamo Zagreb, cette subvention est de quelque 5 millions d'euros par an, selon la presse locale.

_____________

Source : LeMonde.fr, 21 octobre 2008.

[Rem : Il ne faut pas hésiter à faire le rapprochement avec l'article ci-dessous. Que ce soit dans le cas de l'Eglise ou du foot, deux congrégations assez vorace avec les sous du contribuable croate, on a largement abusé en faisant comme si l'argent tombe du ciel... Et puis patatras, crise ! Alors évidemment il y a des voix qui commencent à s'élever. Mais au-delà, je crois, tout simplement, que l'on est parvenu à épuiser la partie travailleuse de la population, à force de canaliser l'argent vers des activités non productives.]  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hrvatska 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog