Magazine Internet

Internet ; développement et utilisation

Publié le 21 octobre 2008 par Francois Jeanne-Beylot

Eric Besson, Secrétariat d’Etat à la Prospective, à l’Evaluation des politiques publiques et au Développement de l’économie numérique, a présenté hier les principales mesures du plan de développement de l’économie numérique 2012. L’objectif est de "faire de la France un pays moteur de la révolution numérique". Le plan propose 154 actions qui devrait permettre "à la fois d’accélérer la croissance et de remédier aux inégalités d’accès au réseau numérique sur le territoire". Il s'appuie sur le fait que l’économie numérique représente le secteur le plus dynamique de l’économie mondiale et pourtant les investissements de se secteur dans l'Hexagone sont deux fois plus faibles qu’aux Etats-Unis et trois fois plus faible que dans les pays d’Europe du Nord.

Ce plan ambitieux a également pour objectif de faire "gagner un point de croissance supplémentaire", il se construit autour de quatre grands axes :
- permettre à tous les Français d’accéder aux réseaux numériques ;
- développer la production et l’offre de contenus numériques ;
- diversifier les usages et les services numériques ;
- rénover la gouvernance et l’écosystème de l’économie numérique.

Parmi les 154 mesures du plan, de nombreuses concernent l'accès au réseau avec un "droit opposable". Le site Internet francenumerique2012.fr donne présente le plan et ses mesures ... mais le PDF ne s'ouvre pas (espérons qu'il ne s'agit que de ma configuration ...) je suis donc preneur de vos retours sur l'ouverture de ce document ... et du document. Je me suis donc contenté du résumé accessible sur le portail de Premier Ministre. J'ai relevé parmi ces mesures la mise en place d’ambassadeurs du numérique pour inciter les PME et les personnes âgées à utiliser internet ;

Je m'étonne de ne pas lire dans les présentations de ce plan, d'incitation à mieux utiliser Internet, de formation à l'usage d'Internet. Depuis 10 ans que j'organise et anime des formations sur ce sujet , je ne constate pas que le niveau progresse ; Pire, les étudiants auxquels j'ai à faire n'ont pas de meilleur niveau sur Internet que leurs anciens. Un article du quotidien belge "Le Soir" attire l'attention sur ce point : "Les jeunes sont incapables de s’informer sur le net" ; "Les étudiants qui arrivent dans l’enseignement supérieur seraient incapables d’effectuer des recherches documentaires et informationnelles, y compris via Internet", selon une étude de réalisée par l’ASBL Edudoc et le Conseil inter-universitaire francophone (CIUF). Pourtant les quelques 2.000 jeunes qui ont répondu à l’enquête sont des habitués de Google, MSN ou Wikipédia et baignent dans l’univers du Net depuis déjà quelques années. Ce que j'observe en France est on ne peut plus similaire ; je le généraliserai aux jeunes et moins jeunes ; Le constat est identique en entreprise : sur Internet, on se débrouille, mais dès qu'il s'agit de faire une recherche sérieuse on perd son temps, quand on ne s'oriente pas vers une mauvaise source.

Il me parait donc primordial d'accompagner ce plan de développement de l'économie numérique de formation sur deux points essentiels : les bases de la recherche d'information et l'analyse des sources. N'oublions pas que sur Internet, n'importe qui peut s'exprimer et être bien référencé sur un moteur de recherche. Ces outils ne mesurent en rien la pertinence d'une source d'information, ils font remonter les sites qui crient le plus fort. Un développement d'Internet sans cet accompagnement serait nuisible à notre société des connaissances.

François JEANNE-BEYLOT


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francois Jeanne-Beylot 16 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine