Magazine

Concert as it should be

Publié le 21 octobre 2008 par Gaby

Bon, je vais quand même parler du concert de Vendredi qui fut génial, comme je m’y attendais. Il faut dire que je les avais vu il y a deux ou trois ans à la Coopé à Clermont et ça avait été magistral, donc je savais à quoi me tenir. A Séville la première partie était pas mal du tout bien qu’un peu spéciale, c’était un groupe de rock espagnol qui chantait en anglais avec une voix à la Prince. Étrange au début mais intéressant au final.
Nada Surf - I'm Popular
Enfin, ça n’était rien face à Nada Surf. J’adore ce groupe, je trouve que leur mélodies sont géniales et surtout qu’ils gèrent très bien les parties très rythmées et les autres plus calmes dans leurs chansons. Les tubes se succédaient avec grande énergie, Inside Of Love, I’m Popular (une de mes chansons préférées), Hyperspace, Always Love, etc. et on a eu droit à un double rappel. J’adore les doubles rappels.
J’ai été un peu déçu par le public sinon, globalement moins énergique qu’en France. Surtout les belettes devant moi. Vous savez, le genre de filles qui vont à un concert rock dans un ancien entrepôt d’une zone industriel obscure de banlieue en robe de soirée et coiffure élaborée. Le genre de filles de 16 ans et demi qui, dévergondées par les deux bières bues avant de venir, croient qu’elles vont se faire choper dans les coulisses par le bassiste rasta juste parce que la salle s’appelle Sala Q et qu'il y a marqué "Sexo y Rock'n'Roll" à l'entrée. Le genre de filles qui vont tout devant la scène et qui après t’accusent toi vivement de les pousser alors que t’y es pour rien …
« Oh hé ! Le chorizo faut arrêter de le fumer hein ! T’as pas vu qu’il y avait 400 grands costaux qui poussaient derrière moi ??? Et pis faut pas te mettre devant si tu veux pas participer aux mouvements de foule festifs et amicaux typiques de ce genre de lieu !! » (connasse)
Heureusement il y avait quand même une bande de joyeux lurons qui mettaient une bonne ambiance dans la foule. Un espagnol barbu a même eu ses quinze secondes de gloire quand il a réussit à passer le No Man’s Land devant la scène, à monter sur celle-ci et à faire un Air Guitar mémorable avant de plonger sans peur sur le public tout en perdant au passage ses lunettes qui furent un peu plus tard et malencontreusement écrasées par le chanteur du groupe. C’est balo pour lui mais comme son pote a filmé tout ça, je pense que ça valait le coup.
Bref, ça me manquait un peu ces concerts où tes habits sont complètement imbibés de sueur et de cigarette (ça je m’en serait bien passé par contre) à force de sauter partout. Je vous recommande vivement d’aller les voir en concert ; en plus c’est pas cher pour 3h de concert en tout (16 euros je crois), on en a vraiment pour son argent.

P.S.: 1985 comm' ... :)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gaby 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte