Magazine Autres sports

Les Carabins surclassent les Redmen

Publié le 18 octobre 2008 par Allezlesbleus
Au stade Percival Molson par une belle journée d’automne, Les Carabins (3-3) affrontent cet après-midi les Redmen de McGill(0-6). Notons que les Redmen ont la pire fiche du circuit universitaire canadien et qu’il s’agit d’une équipe en pleine reconstruction, ayant 23 de leur 45 joueurs à leur première année! Cela explique surement les rares partisans des Redmen dans les gradins.
Le match débute durement pour les Redmen lorsque Matt Connell se fait intercepter par Hamid Mahmoudi qui ramène le ballon à la ligne de 20 de McGill. Le pied de Gélinas permet aux Carabins d’inscrire les 3 premiers points du match. Sur une autre séquence à l’attaque, Hantz Boursiquot se relève difficilement après une première course de 8 verges. Une deuxième course le rachève, il est définitivement blessé à la cheville. Il nous confirmera plus tard avec un grand sourire qu’il sera de retour la semaine la semaine prochaine.
Le diminutif malgache, Mathieu Razanakolona se fait arracher le ballon après un attrapé d’une vingtaine de verges, causant un renversement en faveur des Redmen. La défensive intraitable de l’équipe francophone de Montréal menée par Joash Gesse parvient à minimiser les pertes. Lors des échanges de possession subséquente, le manque de véritable botteur de dégagement des Redmen les pénalise grandement dans la position sur le terrain.
Le remplaçant de Boursiquot, Partick Jean-Marie impressionne par ses courses tranchantes et sa bonne protection du ballon, il mène le ballon au-delà de la zone des buts des Redmen, concrétisant aisni son premier touché en carrière. Deux sacs consécutifs, soient ceux de Nicolas-Morin Soucy et Joash Gesse, et la pression globale de la ligne défensive des Carabins limitent les gains des Redmen à pratiquement rien. Plusieurs courses de M-O Brouillette inspirent l’offensive des Carabins au cours de ce premier quart, qui se termine par le pointage de 12-0
Au début du deuxième quart, l’offensive de McGill ne semble aller nulle part, le quart Matt Connell est constamment pourchassé, notamment par Mathieu Brossard, de plus il manifeste de l’impatience après 3 mises en jeu mises illégales consécutives. Cette série prend fin par des sacs consécutifs de Morin-Soucy (son 2e) puis de Gregory Alexandre. Après quelques brèves séries à l’attaque des Carabins, parsemées de longues passes incomplètes ou de jeux manqués. Pour une raison inconnue, on s’éloigne du jeu au sol qui nous avait si bien servi jusqu’à présent. Et puis le vent tourne…
Matt Connell, devant ses parents, à son dernier match à domicile, établit un record de verges par la passe du football universitaire canadien et grâce à ses excellents receveurs Galas et Sinotte. Il inspire les siens et les mène les siens à deux touchés consécutifs, dépassant par le fait même, le cap des 10 000 verges par la passe. Il décoche ses passes rapidement et précisément devant l’excellente ligne défensive des Carabins. Celle-ci est incapable de mettre la pression de la même façon qu’elle le faisait au début du match. On sent le momentum glisser vers le camp des Redmen.
Avec ce bouleversement, la première demie se termine au pointage serré de 15-14 et, à la grande surprise de tous, MC Gill domine Montréal dans les verges totales à l’offensive.
Disons que les commentaires de Marc Santerre à la pause de la demie sont cinglants et reproche ouvertement le manque de travail de son équipe.
Dès le début du 3e quart, Marc-Olivier Brouillette réussit finalement une de ses longues passes tentées aux mains de Frank Bruno, qui mène à un touché de Mark De Luca. La prochaine séquence à l’attaque des Carabins sera définitivement celle de Patrick Jean-Marie qui poursuit son excellent travail à l’attaque, menant les siens à un touché. Il porte ainsi ses gains à 128 verges en 3 quarts, tout ça sans avoir débuté le match comme demi-arrière.
Le jeu au sol se poursuit et une courte course de DeLuca mène à un autre touché portant le pointage 37-16 et mettant la partie hors d’atteinte pour les Redmen.
Patrick Jean-Marie poursuit ses imparables courses, portant ses gains à 176 verges… atteignant ainsi une moyenne supérieure à 8 verges par courses! Il marque également 2 touchés. Il est définitivement le joueur du match.
À la toute fin du match, Hamid Mahmoudi intercepte une deuxième passe du match et cette fois la mène jusqu’au touché, scellant ainsi le pointage du match 45-23.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines