Magazine Politique

Le crépuscule de George W. Bush

Publié le 21 octobre 2008 par Lbouvet

Habituellement, la fin du second et donc dernier mandat d’un président des Etats-Unis se déroule dans une atmosphère apaisée. Il est certes ce lame duck (canard boiteux) dont on se détourne pour s’intéresser aux candidats à l’élection à venir, mais il bénéficie aussi, en général, d’une cote de popularité flatteuse, comme si le pays voulait saluer son prochain départ.
Ce n’est pas le cas pour George W. Bush. S’il est bel et bien un canard boiteux, jamais aucun  président n’a connu une telle impopularité au moment de partir. Au point que John McCain, le candidat issu du même parti que Bush, ne cesse de déclarer : « je ne suis pas George Bush ! ». La cause de ce désamour ? Le bilan des « années Bush ».

Quel que soit le sujet, l’héritage qu’il laisse à son successeur est calamiteux. L’armée américaine est coincée pour de longues années encore en Irak où la guerre coûte 700 millions de dollars par jour. La situation en Afghanistan ne cesse de se détériorer. La crise financière va coûter très cher – les 700 milliards de dollars du plan Paulson pour sauver le système bancaire. Ses conséquences économiques vont encore être aggravées par la politique menée par Bush : à la fois des réductions d’impôts (pour les plus riches) et un accroissement des dépenses (sécurité, lutte contre le terrorisme…). Le budget des Etats-Unis est passé en huit ans d’un excédent de 2% à un déficit de 3% du PIB. Résultat, la Chine, la Russie et les pays pétroliers du Golfe sont devenus les principaux créanciers des Etats-Unis.

Mais le plus grave est sans doute que l’Amérique ait perdu sa foi en elle-même. Son image de pays de la liberté a pour longtemps été ternie par les exactions pratiquées d’Abu Ghraib à Guantanamo.

Au total, Bush laisse un pays à la fois plus fragile et plus contesté que jamais. Changer la donne sera le grand défi de son successeur. On peut d’ailleurs se demander s’il n’est pas plus fou que courageux de vouloir se charger d’un tel fardeau.

Chronique “Carnet d’Amérique” publiée dans le quotidien Nice Matin le 21/10/08.

Posted in Etats-Unis  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lbouvet 5139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines