Magazine Assurances

Soyons écologistes mais pas à n’importe quelle condition

Publié le 23 octobre 2008 par Aurélia Denoual

La commission des Finances de l’Assemblée nationale vient d’adopter un amendement au projet de loi sur le budget 2009 instaurant une taxe de 15 centimes sur chaque sac de caisse en plastique et de 10 centimes sur chaque sac en plastique pour fruits et légumes, pour favoriser l’utilisation de sacs biodégradables, alors que leur utilisation, grâce au retrait des sacs de caisse dans la plus part des hypermarchés a diminué de 80% depuis 2002.


Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, que l’on, ne peut pas suspecter de négliger toute initiative de nature à réduire l’utilisation de matières plastique non recyclable, c’est opposé à cet amendement en soulignant qu’il préférait « laisser la profession s’organiser autour d’un objectif clair et partagé : réduire la production de sacs plastiques à usage unique qui ne sont pas biodégradables. »


Actuellement, les distributeurs n’ont pas trouvé de solution pour remplacer les sacs plastiques fruits et légumes, dont ils assument le coût et les sacs de caisse sont réclamés par la clientèle des magasins de proximité qui, pour des raisons compréhensibles, n’ont pas de sacs réutilisables sur eux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte