Magazine Asie

Shinagawa, quartier d'affaires de Tokyo

Publié le 23 octobre 2008 par Aboivine

Shinagawa

From Japon

Shinagawa, c’est la ou je passe le plus clair de mon temps en ce moment, encore plus que dans mon futon puisque j’y travaille (a Shinagawa, pas dans ma chambre). La modernité de ce quartier d’affaire impressionne par ses grattes-ciel lustrés qui semblent se moquer des tourments du capitalismes, mais on fini par s’y habituer. Il reste bien une chose qui continue de m’envouter chaque jour quand les pauses m’offre un passage par les baies vitrées de mon étage au bureau : la vue imprenable sur la tour de Tokyo et tout le paysage urbain qui l’entoure, de Shinjuku a Odaiba, que peu de cartes postales peuvent se venter d’égaler et qui ferait la fortune du restaurant qui se l’offrirait. C’est bien dommage que ce joyaux tout sublimé qu’il soit par l’écrin de chaque nuit, ne puisse être admiré par d’autres couples romantiques que ceux composés d’un salary man et de la chaude qu’il agite dans sa main, sa tasse de café.

Le soir a l’entrée de la gare de Shinagawa, il n’est pas rare de voir des artistes amateurs entrainer leurs talents devant les salary men qui cherchent une échappatoire a leur quotidien morose. Un groupe de jazz d’étudiants habillés a la mode j-pop, une jeune demoiselle a la voix cristalline qu’accompagne un clavier électrique au cœur de silicium, quelques notes colorées aspirées par la bouche béante de la gare qui absorbe un flot surabondant et ininterrompu de costumes monochromes.

Shinagawa

From Japon

Des scènes commerciales beaucoup moins lyriques squattent aussi la place inondant les passants de pamphlets et mouchoirs en papier, parfois prêt a tout pour sortir du lot.

Shinagawa

From Japon

Shinagawa

From Japon

En effet vu le nombre de voyageurs quotidiens, c’est entre autres une extraordinaire vitrine publicitaire parfois utilises par les grandes pour exposes leurs nouvelles inventions du simple ordinateur portable a la télévision holographique.

Ce matin, beaucoup plus original, une Formule 1 qui après le Grand Prix du Japon a continué dans son élan et portée par le réseau ferroviaire a atterrit au milieu de la gare.

Shinagawa

From Japon

Belle idée automobile pour créer des bouchons de badauds (dont l’auteur de cet article) qui dégainent leur portable pour prendre des photos et ainsi rendre encore plus bloquants les bouchons qui se forment a l’une des sorties les plus bondées d’une des gares les plus fréquentées d’une des villes les plus peuplées du monde.

Sinon a Shinagawa, il y a un aquarium, au beau milieu des buildings, avec notamment des bassins de dauphins et otaries, qui seront les premières victimes cétacés du cancer du poumon, offert par la municipalité de Tokyo et son air pur. Mais si un jour le Pacifique coule ce quartier construit sur des polders, ils seront les seuls survivants.

Shinagawa

From Japon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aboivine 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog