Magazine

Fichage (1)

Publié le 23 octobre 2008 par Jfa

Après l’alerte d’Edvige, il est bon de réfléchir à la tendance générale au fliquage fichage de nos sociétés développées, pourtant toutes aux mains de “libéraux” pur jus, inconditionnels défenseurs verbaux des libertés individuelles. Il y a certes la vague qui a suivi le 11 Septembre, mais nous assistons, chez nous aussi, notamment depuis l’avènement sarkozien, à d’innombrables tentatives de nous surveiller, nous fliquer ficher et ce, dès notre plus jeune âge. Après Edvige, la dernière en date est dans les 1 200 caméras de vidéo-surveillance qu’installe la Préfecture de Police de Paris.

Alors, certes me direz-vous: “Mais si vous êtes un bon citoyen respectueux des lois, vous ne risquez rien…”. C’est vrai tant que la société est démocratique, réellement démocratique, or les dérives actuelles, outre le matraquage médiatique des amis du Président, n’augurent rien de bon, le passage à l’état policier “doux”, celui où l’on n’a même plus besoin de réprimer les opposants et les pauvres, se précise tous les mois un peu plus. Les carnets de ce bon M. Yves Bertrand n’étaient qu’une entreprise puérilement artisanale.

Comme le disait Alex Türk, Président de la Cnil: “Prenons garde ! A défaut d’initiative de notre part, on pourra, un jour, dire de nous : « La civilisation était en train de changer sous leurs yeux et ils n’ont rien vu venir ; un nouveau droit fondamental des hommes et des femmes vivant dans les sociétés modernes était en train d’être reconnu par les textes et ils n’ont rien fait pour le protéger ».(…) Le capital de notre identité et de notre vie privée est chaque jour menacé. Il y a urgence à le préserver. Comme le capital environnemental de l’humanité, il risque, lui aussi, d’être si gravement atteint qu’il ne puisse être renouvelé”.(InternetActu).

L’opinion publique commence d’ailleurs à s’en émouvoir. D’importantes et massives manifestations se sont déroulées dernièrement en Suède, aux Pays-Bas, … sur ces problèmes et, chez nous, la franche réaction à Edvige montre que nous n’en sommes pas loin, ce qui explique les reculs de M. Sarkozy. Il y a de quoi: “les éléments mis en place par tel ministère vont s’ajouter à d’autres éléments, se conjuguer, se combiner pour créer des synergies et aboutir à des situations échappant à notre contrôle. Et le risque serait qu’un jour, on constate que notre civilisation est totalement engluée. Les responsables seront alors tout désignés et l’on comptera parmi eux les Autorité de contrôle…

Une des solutions serait, outre la vigilance publique, de “créer le réflexe de la protection des données personnelles. Nos concitoyens devraient refuser de transiger sur leurs droits à la protection des données comme ils refuseraient de le faire pour la liberté de réunion ou la liberté de la presse“. Et le Président de la CNIL avait, en 2005, appellé à une”grande Déclaration de droits, consacrant la reconnaissance d’un droit universel à la protection des données et à la vie privée“. Voir aussi sur ce problème de fond, cet autre article d’Internet Actu.

- Pas un mot à changer dans la tribune de Caroline Fourest dans Le Monde : “Faut-il attendre le krach identitaire ?”. Tout à fait en phase avec ma chronique de demain: Fichage (2).

- Toujours dans Le Monde:  “Les impasses de la politique pénale” et la tribune d’Ulrich Beck sur la société du risque.

- Pourquoi bloguer ? Sur Transnet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte