Magazine Basketball

Bobcats 77 - 88 Lakers

Publié le 24 octobre 2008 par Masterzen

Bobcats 77 - 88 Lakers

On prend les mêmes et on recommence… 2 jours après les avoir battu, les Lakers rencontrent à nouveau les Charlotte Bobcats. Match à piège comme il a déjà été prouvé avant-hier ( victoire 102-98 ). Alors en attendant, le grand mystère du jour était de savoir si Kobe allait prendre le risque de jouer pour aider ses coéquipiers. Autant tuer le suspense de suite, Kobe restera sur la touche tout le match, Phil Jackson aura apparemment réussit à convaincre KB24 de ne pas prendre de risque.

1er quart temps : mitigé

En l’absence sur le jeu de Kobe, le 5 de base se compose de Fisher – Ariza – Radmanovic – Gasol – Bynum pour les Lakers tandis que Felton – Richardson – May – Wallace – Okafor vont débuter le match pour Charlotte. Ce sont les Lakers qui vont faire la meilleure entame de match avec un 10-2. Les hommes de Brown ne trouvent pas la cible et peuvent déjà être content de toucher l’anneau au vue de leur forme du jour. Toute fois, la défense des pourpres et ors n’est certainement pas étrangère à la méforme offensive de leur adversaire. Ils sont sur tout les ballons, ne lâchent rien et jouent physique. Côté attaque, il y a de bonnes construction offensives mais sans Kobe, il manque ce petit quelque chose, ce qui fait qu’ils ne trouvent pas de paniers facile. Mais qu’à cela ne tienne, on va alors jouer sur les intérieurs et notamment Bynum, qui, avec Fisher, va montrer de belles choses sur des pick and roll. Mais alors, d’après ce que je vous dis, les Lakers ont déjà 20 points d’avance !? Et ben non parce que ça joue pas mal mais ça ne score pas des masses. De plus, un bon run de Bobcats dans la dernière minutes va apporter à 4-0 et va les faire recoller à -4 à la fin du 1er quart temps. Stats assez affolantes, les hommes en oranges shoots à du 27 % seulement tandis que leur adversaires tournent à du 36 %. Pas de quoi être fier…

2ème quart-temps : Bien en défense, moins en attaque

Pour reprendre les 12 prochaines minutes, ce sont Farmar – Coby Karl – Walton – Odom – Gasol qui vont remonter sur le terrain. Et c’est justement l’Espagnol qui va avoir le plus de ballons en ce début de quart, mais sans beaucoup de réussite toute fois. De l’autre côté, sa joue vite, trop vite même puisque les Lakers sont obligés de commettre des fautes pour empêcher des paniers faciles. Mais Coby Karl va nous montrez que tout arrive ! Il met un homme dans le vent d’une feinte digne de son homonyme avant de prendre un shoot facile et de scorer. Et c’est alors tout les autres Lakers qui se mettent à attaquer en vitesse, cela marchera quelques fois mais comme à chaque fois, des pertes de balles vont être commises, ce qui va leur empêcher de faire le trou et d’être sous pression constante. De plus en plus, l’attaque va devenir n’importe quoi : pas de constructions offensives, shoots n’importe comment après 5 secondes de possession, bref rien de bon… Les seuls à sortir du lot son Radmanovic et Farmar qui attaquent bien l’anneau et trouvent de bons shoots ouverts. Mais l’écart ne se fait toujours. Ce n’est que grâce à 3 pertes de balles consécutives de la part de leur adversaire que les Lakers vont pouvoir prendre un peu d’avance, qui va monter jusqu’à +9 mais un 2+1 de Felton va permettent à ses couleurs de reprendre 3 points et de n’être menés que de 6 points à la mi-temps. Stat toujours aussi inquiétantes des 2 côtés, le % aux shoots. Tandis que les Lakers sont à un petit 40%, les Bobs sont carrément catastrophiques avec seulement 25% !

3ème quart-temps : Dur, dur la reprise…

• Désolé mais il n’y aura pas grand chose dans ce quart-temps, Justintv m’a lâché il m’a fallu un certain temps avant de retrouver un autre lien…
Pour reprendre cette seconde mi-temps, se sont les hommes du « Starting Five « qui remontent au jeu. Les Lakers vont avoir un passage à vide et les Bobcats vont en profiter pour leur passer un 6-0 et, dans la foulée, reprendre l’avance. De ce que j’ai pu comprendre avec le suivit du match en direct sur NBA.com, les Bobcats développent un jeu rapide ce qui pose problème au Lakers, pourtant eux si habitué à ce style de jeu. Lorsque je reprends enfin le match, il reste 4 minutes et c’est le moment que décide Odom pour planter un back to back à 3 points qui va faire beaucoup de bien. Mais avec l’avance qui augmente à nouveau, la concentration s’en va à nouveau également. Ainsi, Jason Richardson se retrouve seul à 3 points après seulement 7 secondes de possession. Mais le laxisme défensif ne s’arrête pas là puisque les Bobcats vont passer un 8-0 aux hommes de Phil Jackson. Walton va alors montrer qu’il n’est pas mort en faisant un bon passage lorsque les Lakers en avaient besoin. Les Lakers reprennent alors le rythme en défense et sur une contre-attaque, Ariza obtient une faute antisportive. Et enfin, c’est Farmar qui va conclure ce quart-temps avec un shoot à 3 points on the buzzer comme il a déjà fait pas mal de fois la saison passée. Résultat, + 11 en faveur des Lakers : 66-55

4ème quart-temps : Enfin bons des deux côtés du terrain !

Ce sont Farmar – Karl – Walton – Odom – Mbenga qui vont remonter au jeu pour débuter ces 12 dernières minutes. Et ce sont les deux intérieurs qui vont réveiller un peu la salle puisque sur contre-attaque, Odom fait une passe au Belge qui va claquer un gros dunk. Sur l’action d’après, Odom à nouveau, marque un 2 + 1 sur une nouvelle contre-attaque. Vous l’aurez compris, en attaque ça va bien, mais en défense aussi. Chacun se bat, on s’aide, les Bobcats perdent des balles, se qui amènent des contre-attaques et vous connaissez la suite. Walton et Farmar vont même assurer le showtime avec une passe entre les jambes e Luke pour l’ancien d’UCLA qui va déposer un lay up facile. Le jeu rapide c’est bien mais la pré-saison ça sert aussi à revoir les schémas tactiques, c’est pourquoi Jackson va demander à ses hommes d’alterner un peu les 2 et cela fonctionne assez bien. Du moins jusqu’au moment où Brown, lui, demande à ses hommes de resserrer les boulons derrière, ce qui va être appliqué à la lettre puisque les Lakers vont avoir du mal à trouver la solution et seront même obliger de prendre un time out sur une rentrée. Suite à cette bonne défense, se sont les ailiers qui vont décanter cette situation et notamment Cony Karl, décidément en forme ce soir. C’est d’ailleurs lui qui va claquer le dunk du match en contre-attaque avec Farmar, ce qui à le mérite de faire sourire Goerges Karl, père du joueur et accessoirement coach des Nuggets. Il reste alors 2 minutes et les Lakers mènent de 12 points. Les Bobcats veulent encore y croire. Ils mettent une grosse pression défensive, récupèrent des ballons et marques des paniers faciles mais celui qui mettra les Lakers sera l’excellent Farmar qui confirme encore une fois sa très grosse progression par rapport à l’année dernière. Finalement, ce n’est pas les shoots ouverts manqués par Sun Yue qui va empêcher les hommes de L.A. de s’imposer pour la 2ème fois en autant de match face au Bobcats. 88 – 77.

Conclusion : Bien dans l’ensemble mais pas encore excellent

Alors, que retenir de ce match ? Plus de bon que de mauvais assurément mais tout n’est pas rose, comme d’habitude. Tout d’abord les bons points : une présence défensive pendant 42 minutes. En attaque, ils prouvent encore une fois qu’ils savent jouer rapidement et en jeu placé. On notera aussi le bon match d’Odom, de Farmar et de Gasol. Côté point négatif, on notera la transparence de Bynum en attaque qui doit réussir à s’imposer. On retiendra aussi le manque de concentration, un peu comme toujours, à croire que les Lakers n’aiment pas gagner trop facilement.
Alors, 88 points marqués, pour la 3ème meilleure attaque c’est très peu mais il faut se souvenir que Kobe était out et qu’ils ont compenser derrière puisque 77 points encaissés, c’est digne des Spurs… De plus, ne boudons pas notre plaisir puisqu'il s'agit là de la 5ème victoire consécutives des pourpres et ors…

Quelques stats :

Bynum : 6 pts, 10 rbds, 3 blks en 21 minutes
Odom : 9 pts, 5 asts, 6 rebonds en 24 minutes
Farmar : 12 pts, 5 rbds, 5 asts en 25 minutes
Lakers : 42 % aux shoots dont 26 % à 3 points
Bobcats : 33 % aux shoots dont 33 % à 3 points

Highlights:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterzen 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines