Magazine

Où le Sushi se fait remarquer

Publié le 27 octobre 2008 par Sushidepressif

Le Sushi évite certains lieux de perdition. Il sait qu’il peut être faible et sans volonté, et que le meilleur moyen de résister à la tentation est de ne pas s’y exposer. C’est un art de vivre qu’il cultive au quotidien, et qui explique pourquoi il n’achète jamais de chocolat.

Cependant, le Sushi est consciencieux. Ou acculé. Il a légèrement dit qu’il savait se servir d’Access. Ce qui, dans la théorie, est vrai. Mais la théorie est quelque peu poussiéreuse, et il dut se résoudre à chercher de l’aide.

C’est ainsi que le Sushi se retrouva, un soir de semaine, à slalomer entre les rayonages de la FNAC des Halles. C’est fou comme, quand on n’y est jamais allé, on pourrait penser que c’est petit. C’est fou comme quand on y entre pour la première fois, on se perd dans tant d’immensité. C’est fou comme il est pénible d’être fumeur aux Halles, l’autochtone confondant le Sushi avec l’Armée du Salut.

Il faut savoir qu’à la FNAC des Halles, le rayon des livres sur l’informatique est au fond, à droite. Tout au fond, tout à droite. Le Sushi tint bon à l’aller, il se fraya un chemin jusqu’à la bonne étagère, trouva son trésor, et fit demi-tour, bien décidé à tracer jusqu’aux caisses. Naïf, mais motivé.

Ce fut d’abord le rayon policier qui capta son regard. Et un roman d’Harlan Coben qu’il n’avait pas encore lu. Et qui se trouvait d’ailleurs être le tome précédent celui qu’il venait de lire. Le Sushi se dit qu’il devait l’acheter, afin de mieux comprendre certaines références quelque peu obscures de l’autre volume. Il rajouta un autre livre, pour la route.

Puis ce fut le rayon littérature étrangère. Encore plus fourbe, encore plus vil, et pervers à souhait. L’affaire Jane Eyre lui tendit les bras, il se dit que ce livre était indispensable à sa culture. En plus, pour une fois, il entamerait une série de livres par le premier, fait assez rare pour être signalé. Avez-vous déjà lu les Kay Scarpetta (de Patricia Cornwell) dans le désordre? Le Sushi vous le déconseille, vous saurez que Benton meurt avant même qu’il n’approche Kay. Puis ce furent les Hauts de Hurlevent. Puis un livre anglais.

Le Sushi se dirigea enfin, alourdi par ses trouvailles, vers les caisses…

A suivre…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sushidepressif 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte