Magazine Politique

UBS : abyss saison 2

Publié le 27 octobre 2008 par Kalvin Whiteoak

A la vitesse à laquelle le titre de notre chère banque proto-nationalisée et subventionnée (Fr. 14.20 vers 9 h 40 ce matin) descend, il reste encore huit jours avant qu’elle n’ait plus qu’une valeur boursière résiduelle de Fr. 0.01.- par action.

La même vitesse à laquelle ses liquidités s’assèchent d’ailleurs.

Une pente glissante que même les plans les plus “audacieux” concoctés “en grand secret depuis l’été 2007 à Berne”, alors que tout allait bien officiellement, n’avaient pas prévue.

Même 60 milliards (dollars, euros ou francs) ne servent à rien quand le trou est double mais qu’on le cache. Même si ça n’arrange pas certains, un chute moralement justifiée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kalvin Whiteoak 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines