Magazine

Billet d'humeur questionneur

Publié le 27 octobre 2008 par Soliblog
Luc, Jésus et les brebis Avez-vous noté ce vent de religiosité qui souffle sur Soliblog depuis que les Agneaux Divins me sont apparus ? Non ? Moi si. J'ai beau fermer portes et volets, rien n'y fait. Si les voies du Seigneur sont impénétrables, il n'en va pas de même pour la bergerie. Ca promet. Un nouvel exemple avec cet extrait de la Bible (oui, de la Bible; on ne fait pas les choses à moitié que voulez-vous) qui m'est carrément tombé dessus tant cela soufflait fort. Autant vous dire que même un extrait, quand c'est la Bible, ça fait mal. Très. Donc en ce moment précisément là maintenant j'ai mal. Très. Mais revenons à nos moutons, et à nos brebis, et à Luc, et à Jésus, qui posa un jour la question suivante oh qu'elle est bien tournée la question suivante oh qu'elle est vicieuse oh qu'elle va occuper toute la journée vos petits neurones engourdis !:"Quel lecteur d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désertpour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve ?" Alors, hum ? Quel ? Je précise que Jésus, qui ne connaissait pas encore Soliblog, ne parla pas de lecteur mais d'homme; ceci étant précisé cela ne change rien. Alors, hum ? Vous avez besoin d'un indice ? Bien, appelons Luc." Luuuuuuuuuuuuuuuuuuc !- ?- Vous pouvez me répéter ce que vous m'avez dit ce matin ?- Après que je vous suis tombé dessus ?- Oui.- Ok.'Tous les publicains et les gens de mauvaise vie s'approchaient de Jésus pour l'entendre.  Et les pharisiens et les scribes murmuraient, disant: Cet homme accueille des gens de mauvaise vie, et mange avec eux. Mais il leur dit cette parabole : Quel homme d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve?  Lorsqu'il l'a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis qui était perdue.'- Merci Luc.- De rien la webmaistre."Alors, hum ? Quel ? Je vous laisse chercher, moi j'ai une bosse à soigner. Oui, je sais, cette chute est râtée mais c'est tout ce que j'ai trouvé, je n'ai eu le temps de beaucoup bosser.  Aïe, je sens que je m'enfonce. Bon, je me tais.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soliblog 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte