Magazine Focus Emploi

Opérateurs télécoms et audiovisuels s'affrontent : à qui la télévision mobile?

Publié le 27 octobre 2008 par Jérémy Dumont
Old tv set Tom Cruise Isaac Washington

Dans la rue en marchant, bousculés dans le métro ou allongés dans un parc, visionnerons-nous les programmes de la TMP sur téléphones mobiles, sur téléviseurs portables ou bien sur les deux ? La question divise opérateurs mobiles et groupes audiovisuels.                  

         
         

Tout le monde semble vouloir sa part de gâteau autour de la Télévision Mobile Personnelle. Non seulement Orange et Canal + prolongent leur lutte commerciale autour de la table des négociations du multiplex pour la TMP, mais leur conflit semble contaminer les autres opérateurs mobiles et les autres groupes de télévision qui ne parviennent pas à se mettre d'accord sur le modèle économique à choisir pour développer l'offre de TMP.                  

         
TMP téléviseur portable

Deux logiques s'affrontent : d'un côté les tenants d'une offre de TMP disponible sur les téléphones mobiles et comprise dans l'offre forfaitaire de l'opérateur, de l'autre côté les tenants d'une TMP accessible depuis des téléviseurs de poche dont la surtaxe servirait à financer les chaînes.                  

         
         

Jusqu'à présent, les groupes audiovisuels sélectionnés pour diffuser sur la TMP s'étaient entendus pour favoriser la co-existence des deux systèmes. Néanmoins, face à la baisse des revenus qui touche le secteur audiovisuel – du fait d'une plus grande concurrence – les chaînes TV aimeraient pouvoir bénéficier de la bonne santé économique des opérateurs mobiles, qui voient d'un mauvais oeil l'hypothèse d'une offre TMP qui ne passerait pas par eux.                   

TMP

Ainsi, l'offre de TMP pourrait être incluse dans les forfaits mobiles, en complément de services de téléphonie plus classique, ce qui permettrait de reverser entre 3 et 6 € par mois aux chaînes de TV et s'apparenterait à un modèle pseudo gratuit. Cela représenterait bien plus que ce que les chaînes peuvent attendre du modèle qui n'autoriserait que la diffusion de la TMP sur téléviseurs portables. En effet, si Bolloré et Nextradio TV souhaite que la taxe sur ces appareils soit comprise entre 5 et 20 €, le SIMAVELEC rappelle qu'étant donné le coût de départ de ces téléviseurs de poche – entre 80 et 200 € - la taxe destinée à financer les diffuseurs ne saurait excéder 20 €. Dans ce cas de figure, cela équivaudrait à ce que les chaînes de TV perçoivent 0,83 €/mois, pour un appareil d'une durée de vie de 24 mois.                  

TMP

Ce débat français intervient dans un contexte mondial très favorable à la télévision mobile gratuite. Ainsi, l'opérateur italien Tre a rendu 6 chaînes de son offre de TV mobile gratuites en juin dernier et en Allemagne des opérateurs proposent des téléphones recevant la TNT gratuitement. De plus, les Etats-Unis testent une norme déjà en vigueur au Japon permettant de recevoir la TNT en mobilité.               

Cependant, certaines tensions sont plus fortes et plus tenaces que toutes les démonstrations mathématiques du monde. Ainsi, Canal + refuse que la rémunération de la TMP dépende de l'argent des opérateurs téléphoniques. Cela aurait-il à voir avec le fait qu'Orange, opérateur mobile et diffuseur d'une chaîne de TMP, engrangerait dans ce cas un double revenu ?             

   


Source
: Les Echos

Posté sur : levidepoches.fr/echange
Posté par :
Loïc LAMY

source : degroupnews


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte