Magazine

Sur dix enfants victimes du sida et du paludisme, neuf sont Africains

Publié le 27 octobre 2008 par Graeme

- Sur dix enfants victimes du sida et du paludisme, neuf sont Africains

Les enfants africains sont exposés de manière disproportionnée au sida et au paludisme ainsi qu'aux simples diarrhées que l'on sait facilement soigner, constate l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans une étude publiée lundi sur l'état de la santé aux niveaux mondial et régional.

Sur dix enfants victimes du sida et du paludisme, neuf sont Africains
L'étude se livre à une comparaison des décès, des maladies et des traumatismes survenus en 2004 selon la région, l'âge, le sexe et le revenu national, précise l'OMS dans un communiqué. Elle détaille les dix principales causes de décès et fournit des estimations relatives à plus de 130 causes de maladies et de traumatismes.

Parmi les constats les plus frappants on relève que :

    Sur 10 enfants qui décèdent du paludisme, neuf vivent en en Afrique. La proportion est la même en ce qui concerne ceux qui meurent du VIH/sida. Les enfants africains représentent également la moitié de ceux qui succombent à des maladies diarrhéiques et à des pneumonies.
    Les cinq premières causes de décès dans les pays à revenu faible sont dans l'ordre : les pneumonies, les cardiopathies, les diarrhées, le VIH/sida et les accidents vasculaires cérébraux. Dans les pays à revenu élevé, ce sont les cardiopathies qui arrivent en tête suivies des accidents vasculaires cérébraux, du cancer pulmonaire, des pneumonies et de l'asthme/bronchite.
    Partout dans le monde, les hommes âgés de 15 à 60 ans courent beaucoup plus de risques de mourir que les femmes du même âge. Ces décès sont dus essentiellement à des taux plus élevés de cardiopathies, et aux traumatismes, notamment engendrés par la violence et les conflits. Cette différence est la plus marquée en Amérique Latine, aux Caraïbes, au Moyen-Orient et en Europe de l'Est.
  • La dépression est la principale cause " d'années perdues " du fait d'incapacité, la charge étant plus lourde de 50% chez les femmes que chez les hommes. Tant dans les pays à revenu faible que dans ceux dont le revenu est élevé, les problèmes liés à l'usage nocif de l'alcool figurent parmi les dix premières causes d'incapacité.
Source : OMS, ONU

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Graeme 12261 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte