Magazine

Lourdes 2008

Publié le 27 octobre 2008 par Mystique

Lourdes 2008

 

«Je me contente de celles qui me sont emvoyées»
Durant cette période, les sœurs de Nevers l’ont accueillie dans leur pensionnat de Lourdes pour lui assurer un logement plus digne et la protéger contre l’assaut des curieux. Et au moment de choisir la voie qu’elle veut prendre dans la vie, Bernadette décide de se faire religieuse dans leur institut et prend le nom de sœur Marie-Bernard. Elle n’a pas reçu une instruction régulière, elle n’est “bonne à rien” comme elle le dira à son évêque. Mais à la veille de son départ pour Nevers, quand on lui demande si cela l’ennuie de quitter Lourdes, elle répond: «Pour le peu de temps que nous sommes en ce monde, il faut le bien employer». Elle sait bien que la grâce spéciale qu’elle a reçue ne l’exempte pas de chercher à vivre en bonne chrétienne le temps qui lui est accordé. Et quand elle arrive à la maison-mère, après qu’elle a redit aux sœurs, pour la dernière fois, le récit des apparitions, la supérieure interdit à ses consœurs de poser d’autres questions sur les faits de Lourdes.
C’est ainsi que commence avec le noviciat la dernière phase de la vie de Bernadette, qui va de vingt-cinq à trente-cinq ans. Une vie cachée, loin des bruits de la notoriété. Elle n’a pas de projets particuliers. Elle désire suivre l’invitation de la Vierge à prier pour la conversion des pécheurs. Elle sait aussi, parce que Marie lui en a fait mystérieusement la promesse, qu’elle ne sera pas heureuse «dans ce monde mais dans l’autre». Sa vie va maintenant suivre la trame ordinaire des jours, selon les rythmes et les temps du couvent. Elle a à sa disposition les ressources de la vie chrétienne de tous: la prière, les sacrements, le devoir quotidien. Et elle ne se soustrait pas à cette règle. La souffrance qui marquera presque toute sa vie à Nevers, elle l’acceptera sans mysticisme. «Il y avait à Lourdes une congréganiste», rappellera sœur Vincent Garros, «connue sous le nom de mademoiselle Claire, très pieuse, et qui souffrait depuis longtemps. À mon arrivée à la maison-mère, sœur Marie-Bernard me demanda de ses nouvelles et je lui dis: “Non seulement elle souffre patiemment, mais elle dit ces paroles qui m’étonnent beaucoup: ‘Je souffre beaucoup, mais si ce n’est pas assez, que le Bon Dieu en ajoute encore’”. Sœur Marie-Bernard fit cette réflexion: “Elle est bien généreuse, moi je n’en ferais pas autant. Je me contente de celles qui me sont envoyées”».

Lourdes 2008

«Je ne crains que les mauvais catholiques»
Les gens continuent à la poursuivre, ils frappent à la porte du couvent pour lui parler. Faveur que l’on ne peut refuser à certains prêtres ni à certains évêques. Mais sa sympathie se dirige ailleurs, par exemple vers une compagne comme Bernard Dalias, qui le troisième jour du noviciat, se faisant indiquer Bernadette, avait dit en la voyant: «Ça!». Avec elle, elle se sent à l’aise, elle ne sent pas peser sur elle le regard de ceux qui la voient comme une “bête curieuse”. «J’ai pu admirer en elle», dit sœur Brigitte Hostin, «une grande piété, une égalité d’humeur peu ordinaire, une simplicité d’enfant et, surtout, une grande humilité qui lui faisait dire, étant obligée de répondre à des lettres que des grands personnages lui écrivaient, au sujet des faveurs que la Sainte Vierge lui avait accordées: “Si ce n’était pas par obéissance, je ne répondrais pas”».
Durant la guerre de 1870, raconte le comte Lafond, «le chevalier Gougenot des Mousseaux qui vit Bernadette à cette époque, lui fit les questions suivantes: “Avez-vous eu dans la grotte de Lourdes, ou depuis cette époque, quelques révélations relatives à l’avenir et aux destinées de la France? La Sainte Vierge ne vous aurait-elle point chargée pour la France de quelque avertissement, de quelque menace?”. “Non”. “Les Prussiens sont à nos portes; est-ce qu’ils ne vous inspirent pas quelque frayeur?”. “Non”. “Il n’y aurait donc rien à craindre?”. “Je ne crains que les mauvais catholiques”. “Ne craignez-vous rien autre chose?”. “Non, rien”».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mystique 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog