Magazine Internet

Applications en ligne : est-ce que les utilisateurs sont prêts ?

Publié le 27 octobre 2008 par Bennn

Je me rappelle d’une présentation de LiveTechnology à laquelle j’ai pu assister à New York où le CEO martelait que les utilisateurs n’allaient jamais migrer de Microsoft Word à un service en ligne équivalent. La raison invoquée étaient que les services en ligne n’étaient pas à la hauteur comparé à leur équivalents “classiques”.

Applications ligne est-ce utilisateurs sont prêts
A l’époque je m’étais posé la question : est-ce que je suis prêt à remplacer TOTALEMENT mon utilisation de logiciels comme Pages ou MS Word par quelque chose comme Google Document… et j’étais arrivé à la conclusion que non, je préferrais rester avec mes bons vieux logiciels pour 80% des cas.

En effet il est difficile d’imaginer écrire un rapport de 150 pages sur google document pour diverses raisons :

  • Manque de fonctionnalités. Même si Google Document et ses concurents s’améliorent grandement de mois en mois, il reste des petits détails qui manquent. Cependant ce fossé se réduit de version en version, en effet la dernière fonctionnalité de Google Document est plus qu’impressionnante de ce côté là.
  • Latence réseau. Quand un simple “ctrl + Z” prend quelques secondes, on perd beaucoup de temps ! De plus, pour les hystériques du “ctrl + S”, la perte de temps commence à devenir sérieuse.
  • Stabilité. Il m’est arrivé à plusieures reprises de sauvegarder un document et découvrir que la sauvegarde n’avait pas été effectuée à cause de légers problèmes techniques. De plus mon navigateur n’est pas aussi stable que mon Pages. Pour peu que Facebook ouvert dans une autre fenêtre crash, je vais perdre également les informations écrites dans mon document. Bien sûr je pourrais utiliser Chrome, mais je suis désespérément fidèle à Firefox.
  • Compatibilité. Imaginons que je crée un document en ligne et que je l’envoie à un client. Je veux que ce document soit 100% identique à ce que j’ai pu créer… et ça je ne peux le savoir que si je l’exporte en .doc et que je l’ouvre avec MS Word, donc au final je suis obligé de repasser par la case application classique

Retouche d’images

C’est pour toutes ses raisons que je me pose la question du futur d’applications comme Aviary qui viennent de lancer leur beta privée. Aviary est un service web de retouche d’images en ligne. Qui serait prêt à payer pour un tel logiciel ?

L’avantage de l’édition de documents “texte” en ligne est multiple, surtout du point de vue de la collaboration et de la publication rapide. De plus traiter du texte n’est pas énorme en terme de charge, ou en tout cas loin de l’édition d’images ou de vidéos.

Applications ligne est-ce utilisateurs sont prêts
Mais gérer des images? Je ne dis pas que le service n’est pas incroyable, je me rappelle avoir vu des descriptions des fonctionnalités d’aviary il y a un moment et j’avais été bluffé (jettez un coup d’oeil à la vidéo ci dessous en gardant en tête que tout est fait dans le navigateur).

Je me demande juste qui sera intéressé par une telle offre. En effet je suppose que le public d’un tel logiciel est un utilisateur légèrement éclairé (photographe amateur ou quelqu’un avec des bases dans l’utilisation de logiciel de retouche) qui veut effectuer une modification rapide sur une photo. Mais est-ce qu’une telle personne est prêt à payer pour ce service quand des solutions desktop gratuites (comme The Gimp) existent ?

(D’autres vidéos sur le blog d’EMOB)

Dans tous les cas, je pense qu’il y a du potentiel dans un tel service. On a bien vu que plus le temps passe plus nous avons accès à des connexions rapides, ce qui supprime certains désavantages de ce type d’applications. De plus avec un peu de temps, de tels logiciels pourraient rattraper les grands classiques (je parle ici de photoshop, illustrator, ms word et consors).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bennn 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine