Magazine Politique

A la Niche !

Publié le 28 octobre 2008 par Dagrouik

Les Echos nous apprennent que 7000 foyers très aisés n'ont pas acquitté d'impôt sur le revenu en 2007, grace aux multiples niches fiscales. Et que ce chiffres est en progression depuis .... depuis que l'UMP est revenue aux affaires en 2002.

Où l'on démontre que la politique fiscale de l'UMP favorise les hauts revenus.
Rappelons que le mythe de la théorie du ruissellement est foireux : Il explique que si on laisse les CSP++++ jouir de leur hauts-revenus, ils créent des emplois de service, investissent dans l'économie réelle.  On constate donc que ça foire au vu de l'évolution du chômage et des typologie d'emploi crées depuis 2002: temps partiels etc... Par contre la bulle immobilière, qui y a participé d'après vous? Surtout ces hauts-revenus ... La précédente application directe de ce principe date de 2005 et ça avait été un bel échec.
Tout ça grâce à des niches fiscales de plus en plus nombreuses. Et qui en a rajouté depuis 2002 ? l'UMP, la bande à Sarkozy.

Selon les données 2007 de l'impôt sur le revenu (IR) publiées hier par le ministère de l'Economie, il apparaît que 7.076 contribuables disposant pourtant d'un revenu fiscal de référence de plus de 97.500 euros n'ont acquitté, l'an dernier, aucun impôt sur le revenu. Si cela ne représente que 1,4 % des foyers fiscaux disposant de hauts revenus, le nombre de non-imposables aisés progresse chaque année. En 2006, parmi ceux déclarant un revenu fiscal de plus de 78.000 euros, ils n'étaient que 5.100 foyers à être non imposables. En 2005, ils n'étaient que 3.500. Sur des revenus plus larges mais comparables sur l'ensemble de la période, l'évolution est encore plus flagrante : parmi les foyers déclarant 39.000 euros et plus, ils étaient 110.000 non imposables l'an dernier, contre seulement 43.500 en 2006 et 35.500 en 2005.

On le voit, la politique fiscale de l'UMP favorise les hauts-revenus, augmente les déficits de l'état et donc crée de la dette qui sera payée par le plus grand nombre. Privatiser les profits, nationaliser les pertes.. Voilà le grand principe qui régit la politique de la bande de néo-cons au pouvoir depuis 2002.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines