Magazine Côté Femmes

Sauver MiniBri

Par Mamancelib

Je me plante complètement dans l’éducation de ma fille. Mais complètement de chez complètement. Je me demande, avec une telle éducation, ce qu’elle va bien pouvoir devenir, cette pauvre petite…

Première erreur : j’ai laissé ma fille chez ma mère pour sortir avec mes copines. Et que fait ma mère quand je ne suis pas là ? Elle entretient le mythe du Prince Charmant. Comment ? En agrandissant chaque fois plus sa collection de DVD de Walt Disney : Cendrillon, Blanche Neige, Belle au Bois Dormant. Faites votre choix, tous les princes de pacotille sont là. Et ma fille, toute fière d’elle, me raconte quand je la récupère que le Prince est gentil parce qu’il a réveillé la Princesse qui dormait. Je mange tout de suite le DVD ou j’attends un peu ? Ou j’en fais un objet volant non identifié ? Moi qui suis la première à dire que nous n’aurions pas dû être bercées par ces contes écrits par les plus grands arnaqueurs de tous les temps, il va falloir que je souffle à ma mère d’investir dans Shreck où le Charming Prince est digne de ce nom…

Deuxième erreur : quand MiniBri est allée chez sa copine pour son après-midi Halloween, je discutais avec la maman avant de fuir corriger mes copies quand ma fille est venue en courant vers moi : « Mômaaaaaan, moi aussi, je veux comme ma copine… ». Mais qu’est-ce qu’elle agite dans ses mains ?... Oh, un magnifique vernis citrouille… Qui n’a jamais fantasmé sur du vernis orange ?... C’est trop trop classe… Surtout sur une petite fille de trois ans… Mais bon, c’est la fête, youhou, on met du vernis orange… Sauf que, j’ai un peu oublié de lui enlever le vernis dès samedi soir et que ma fille a cru qu’elle pouvait jouer à la Barbie Girl indéfiniment. Ca a été un drame national, dimanche soir, quand j’ai attrapé mon dissolvant pour lui enlever son vernis orange… Non, ma fille, je refuse que tu deviennes une pétasse à frange à l'adolescence…

Troisième erreur : ma fille a passé son dimanche derrière les fourneaux. Non, je ne me suis pas transformée en marâtre et je n’en ai pas fait ma Cendrillon ou ma Cosette ! Les Misérables, c’est en sortant à droite. Mais, comme je n’avais pas envie de mettre le nez dehors, nous avons cuisiné ensemble. Un peu de crêpes, un peu de compote home made et hop, ça vous occupe un enfant tout un dimanche après-midi. Il fallait voir son air fier en fouettant la pâte à crêpes, en cassant les œufs ou en appuyant sur le bouton du robot pour mixer les fruits… Ma fille, comment te dire ?... Une femme peut passer ses dimanches ailleurs que devant les fourneaux ; elle peut même tirer des fiertés d’autre chose que ce qu’elle aura cuisiné…Oui, je laisse parler mon côté féministe… Et puis, autant te le dire tout de suite, quand on dit qu’on peut garder un homme en prenant soin de son ventre et de son bas ventre, et bien c’est faux… Alors, les fourneaux, tu peux les laisser tomber, en fait… Voilà… C’est dit… Comment ça, elle est trop jeune pour qu’on lui dise ça ?...

Quatrième erreur : MiniBri est un bourreau de travail ; elle ne sait pas se reposer. Depuis qu’elle a compris qu’aujourd’hui, elle n’irait pas à l’école et ce, pendant quelques jours, j’ai droit au regard de cocker à chaque fois qu’elle vient me demander : « Môman, on fait pas dodo, hein, demain matin ?... Moi je vais à l’école et toi au collège, hein ? »… « Non, MiniBri, on est en vacances, tu ne vas pas à l’école et je ne vais pas au collège » « Mais, pourquoi je vais pas à l’école ?... J’ai été gentille… » Non, mais je n’y crois pas. Elle croit qu’elle est punie parce qu’elle est en vacances… Cherchez l’erreur… Non, mais il va falloir qu’elle comprenne que travailler, c’est bien, et même que c’est important de se sentir bien dans l’activité qui occupe nos journées, mais que ça n’est pas tout dans la vie… Il y autre chose… Non, mais, j’hallucine… Ma fille est malheureuse parce qu’elle est dispensée d’école pendant les vacances…

Donc, le bilan au jour d’aujourd’hui est le suivant : ma fille pense que le Prince Charmant existe ; elle est en passe de devenir une Barbie Girl ; elle intègre l’idée qu’une femme doit passer ses dimanches derrière les fourneaux ; et enfin, c’est une acharnée du boulot… L’heure est grave !... Il va vraiment falloir sauver MiniBri avant que tout ça ne devienne irrécupérable…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamancelib 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte