Magazine

Météo

Publié le 27 octobre 2008 par Cebeji
Météo
      Dans la guéguerre qui oppose le monde scientifique rationnel au monde ésotérique irrationnel, il existe pourtant un trait d’union, une science ésotérique :
La Météo !

C’est bien une science, n’en doutez pas, qui de surcroît s’étudie et pour laquelle on peut même décrocher un diplôme, comme quoi…
Mais c’est également une discipline ésotérique dans la mesure où elle s’attache désespérément et erratiquement à la prédiction comme un voyant embourbé dans son marc de café équitablement flou, aussi disert qu’un escabeau.
Prévoir le temps qu’il fera le lendemain est impossible, au plus peut-on l’anticiper et ce, tant du point de vue scientifique fait d’hypothèses et de conjectures modélisées que du point de vue ésotérique privilégiant l’approche intuitive peu garantie.
Pour réellement connaître les prédispositions futures du temps, trois solutions s’imposent :
- Faire appel aux animaux et plus particulièrement aux grenouilles qui, elles sont les seules vraies détentrices d’un diplôme en la matière, alors que bien moins évoluées que les mammifères ; en somme une leçon d’humilité batracienne…
cette méthode du reste, n’est donc pas scientifique.
- Donner dans l’oracle qu’il faudra confier aux hiérophantes ressuscités pour l’occasion
ou encore revisiter les proverbes agricoles des fonds de terroir.
- Et pour finir admettre que le temps puisse être contrôlé et donc prévisible, ce qui est loin d’être évident.

Dans tous les cas, la météo se borne à étudier la logique de la direction des vents, des caprices de l’hygrométrie sans toutefois maîtriser l’origine des ses phénomènes comme une vache regarderait un train tout en ignorant sa raison d’être.

Il n’en demeure pas moins que, par son truchement nous disposons de shows télévisés animés  avec brio par des gens sérieux propres sur eux, sortes de commerciaux d’une enseigne laborantine en mal de reconnaissance. A leur décharge, ils font preuve d’une humilité sans égal quant au manque de fiabilité des fameuses prédictions, manque qui s’autorise un indice de probabilité qui signifie en fait :
« il fera beau dans deux jours mais c’est pas sur ! »
Tout cela n’a aucune importance puisque ce sont les émissions ou les rubriques les plus consultées tout comme l’horoscope et le loto ; il doit y avoir un lien de parenté…
Connaître l’avenir reste apparemment le désir profond de la plupart d’entre nous !

Ceci dit, si vous voulez savoir quel temps il fait, allez dehors !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cebeji 2737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte