Magazine Caricatures

La discrimination à 5 000 euros !

Publié le 28 octobre 2008 par Dominik89
Dans notre beau pays républicain, la discrimination est punie par la loi et c'est très bien ainsi. Cela n'empêche pas ici ou là des dérives intolérables. Parfois, on réussit à apporter la preuve de la discrimination et la justice sévit.Tags : Daytona, discrimination ethnique, racisme, pure white, BBR, Bleu Blanc Rouge, SOS Racisme, L'Oréal, fichage racial, Sifflets de la Marseillaise, France-Tunisie, hôtesses, justice, Tribunal de Nanterre
Pourtant, on pourrait s'interroger sur la réelle volonté d'en finir avec ce racisme larvé de plus en plus fréquent. Ainsi, la société Daytona, qui fournit des hôtesses de vente ou des commerciaux pour des grandes marques a été condamnée par le tribunal de Nanterre. Son fichier indiquait de façon codé l'origine ethnique de ses hôtesses. 1 pour les Européens blancs, 2 pour les Maghrébins, 3 pour les Noirs et 4 pour les Asiatiques. Ce genre de fichage est totalement illégal car il permet ensuite de répondre à des demandes sur des bases ethniques. Et bien entendu, ce fut la cas car il a été démontré que l'entreprise fournissait des hôtesses "PURE WHITE". Il a fallu qu'un employé d'origine magrhébine à qui on avait confié la tâche de remplir le fichier fournisse des preuves à SOS Racisme pour que l'affaire éclate en... 2002 !
Six ans après donc, la justice a rendu son verdict et il est lourd... de signification. 20 000 euros d'amende dont 15 000 avec sursis. Autrement dit, ce fichage raciste coûte 5 000 euros à la société Daytona et après six ans de procès. Exemplaire de la volonté farouche de lutter contre ce fléau.
D'ailleurs dans une affaire similaire, L'Oréal et une autre agence avait conjointement été condamnés à 30 000 euros après sept ans de procédure. Elles avaient utilisé le code "BBR" pour Bleu Blanc Rouge, signifiant française de souche de couleur blanche. Un code apparemment assez répandu. Pour ce genre d'entreprises, c'est assurément dissuasif quand elles brassent des centaines de millions d'euros.
Dans le cas de Daytona, on a en partie absous l'agence car on a rejeté la faute sur la clientèle raciste qui était demandeuse. Par contre, on a mis en cause personne du côté de cette clientèle fautive. Excellente manière de ne punir personne ou presque.
Et après, on s'étonnera que certains de nos ressortissants sifflent La Marseillaise. Encore une fois, le fait d'être exclus sur des critères ethniques de certains emplois ou logements n'y est absolument pour rien, c'est certain !

Dominik

L'avis autorisé : Racisme, la solution Hortefeux


Tags : Daytona, discrimination ethnique, racisme, pure white, BBR, Bleu Blanc Rouge, SOS Racisme, L'Oréal, fichage racial, Sifflets de la Marseillaise, France-Tunisie, hôtesses, LICRA, justice, tribunal de Nanterre, 5000 euros

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominik89 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte