Magazine Finances

La France en faillite ?

Publié le 28 octobre 2008 par Cambiste
La crise financière planétaire prend une dimension particulière en France. Car elle s'ajoute à celle, endémique, de nos finances publiques.

sarkozy_crise_finance_epargne _banque_fillon_barre_raymond barre_françois fillon_pierre mauroy_pib_dette_publique_deficit_failliteUne “spirale folle”. Pour mesurer la gravité particulière de la situation française, il faut comprendre ce qui se cache derrière cette expression trop souvent galvaudée. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 1980, le montant de la dette de la France était de 91 milliards d’euros. En 2007, il atteint 1 210 milliards.

Les seuls intérêts de cette somme nous coûteront, l’an prochain, 44 milliards d’euros. Sans compter l’addition du plan de sauvetage des banques, dont on ne mesure pas encore l’impact sur la dette.

En outre, si le ministre du Budget évoque cette charge d’intérêts, il ne dit jamais un mot du remboursement du capital. Lequel n’apparaît pas davantage dans le budget de l’État.

Il y a lieu de s’en étonner. Quand un particulier s’endette pour acheter son appartement, il rembourse chaque mois des mensualités, décomposées en deux parties : le remboursement d’une fraction du capital et les intérêts à payer pour disposer de ce capital.

Pourquoi la partie consacrée au remboursement du capital est-elle absente des documents budgétaires publics ? Parce que la France réemprunte chaque année l’intégralité du montant du capital qu’elle est censée rembourser. Et cette situation dure depuis vingt-huit ans, durant lesquels nous n’avons pas remboursé un euro de capital des 1 210 milliards que nous devons aujourd’hui. Nous nous contentons de verser des intérêts, toujours plus lourds, et de creuser notre déficit.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine